Amsterdam City Guide

Amsterdam, c’est 165 canaux, une centaine de coffee shops, 880 000 vélos (pour moins de 800 000hab), des effluves, parfois de tulipes mais plus souvent de beuh. C’est un marché aux fleurs, des smartshops, un marché bio, le quartier rouge, 230 tramways, 8000 prostituées, des bonnes frites, une excellente tarte aux pommes, de l’abominable junk food vendue dans des automates (à la YatooPartoo) et des milliers de kebabs. C’est aussi 2500 péniches-maisons, 80 ponts, des petites boutiques de créateurs, quelques restos healthy et beaucoup de foodporn, des boutiques de fromage dans lesquels on s’engouffre frénétiquement pour goûter – Edam, Gouda, Maasdam et Leerdam – parfois au wasabi ou au pesto. Des rues aux noms imprononçables, indissociables et non mémorisables, une population quasi 100% bilingue, une ville multiculturelle dont la moitié de la population est d’origine étrangère. Une capitale à taille humaine à 3h30 de Paris en train que l’on peut aisément visiter à pieds. Allez viens, viens et mets tes baskets-kets, tu verras c’est chouette

Bref, de retour d’un week-end express à Amsterdam, je vous propose ma to do et to eat list :

frites-vleminckx-amsterdam
Les frites de compét’ de Vleminckx. Dans ce petit kiosque, on vous servira des frites et uniquement des frites. 16 sauces à la carte. 0,70ct la sauce, la frite est une affaire bien huilée.
city-guide-amsterdam-restaurant
Wolvenstraat 23 – Au coeur des 9 Straats, les 9 petites rues où boutiques de créateurs cotoient petits restos healthy, Wolvenstraat 23 sert jus pressés, chaï à tomber, salades bien composées et sandwichs gourmands.
pancakes-amsterdam
Les excellents mini pancakes aka Poffertjes (12 au total), au chocolat et boule de glace ou aussi excellents dans leur version beurre et sucre glace.
tarte-pommes-winkel-amsterdam
Winkel – L’Apple Pie de la mort servie avec de la chantilly maison. Le café est souvent bondé, mais on arrive aisément à dégoter une place autour de la table à partager.

Quelques infos / tips : 
– La ville se visite aisément à pieds, mais louer un vélo est également une excellente option.
– Les hôtels sont chers. Préférez un logement sur Airbnb (23€ offert via ce lien) ou réservez à la dernière minute (ce que j’ai fait sur Booking).
– A ramener : des tulipes en bois du marché aux fleurs, du fromage, du fromage, du fromage.
blog-city-guide-amsterdam

city-guide-amsterdam-2

city-guide-amsterdam-5

city-guide-amsterdam-6

city-guide-amsterdam-3

city-guide-amsterdam-4
city-guide-amsterdam-7

city-guide-amsterdam-8

city-guide-amsterdam-9

city-guide-amsterdam-blog-week-end

city-guide-amsterdam-blog

city-guide-amsterdam-en-2-jours

city-guide-amsterdam-we city-guide-amsterdam-week-end

city-guide-amsterdam-weekend

city-guide-amsterdam

week-end-city-guide-amsterdam

Dans le port d’Amsterdam
Y a des marins qui mangent
Sur des nappes trop blanches
Des poissons ruisselants
Ils vous montrent des dents
A croquer la fortune
A décroisser la Lune
A bouffer des haubans
Et ça sent la morue
Jusque dans le coeur des frites
Que leurs grosses mains invitent
A revenir en plus
Puis se lèvent en riant
Dans un bruit de tempête
Referment leur braguette

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

Written By
More from Anaïs Lerma

Le Café Fauve

FacebookTwitterPinterestFauve Paris, c’est une salle d’exposition et de vente qui a vu...
Read More

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *