Bagnard, on dirait le sud – by Yoni Saada !

C’est les bras grands ouverts et le sourire aux lèvres, qu’Alexandra et Yoni Saada accueillent chaque détenu dans leur bagne flambant neuf. Niché dans une rue calme du 2e arrondissement, Bagnard c’est la nouvelle cantine méditerranéenne qui manquait à Paris.

10277753_661334633985546_5062359799298174993_n©Giannia Soglia

À l’intérieur, une déco léchée – signée par la talentueuse Caroline Lory – qui s’inspire de la mythique cellule d’Al Capone. Les matériaux bruts (acier, bois…) et les objets chinés aux 4 coins de la France font de cette ancienne serrurerie de Louis XVI le plus chic des bagnes jamais connus.


10426265_661335013985508_6707261841992159417_n©Giannia Soglia

K8A1999©Giannia Soglia

Sur les cagettes transformées en étagères, la crème de la crème des produits authentiques de la Méditerranée, à déguster sur place ou à emporter : conserves Ortiz, huile Kalios – créée spécialement pour Yoni, Pastis de la Maison du Pastis… Et en bonus, on peut même se procurer le tablier du Bagnard – designé par Kulte.

10365882_661335000652176_1709349550435549733_n©Giannia Soglia

En fond sonore, pas de cigales : c’est Gainsbar qui donne le ton.

Et dans nos assiettes ?

Des Pans Bagnat bien sur…

K8A2025©Giannia Soglia

Confectionnés avec le pain semi-complet d’Émile & Jules – crée lui aussi spécialement pour Yoni – et proposés entiers pour les vrais loubards ou demi pour les petits voyous, les Pans Bagnat se déclinent en 4 versions :

Lulu le Bagnard (Thon blanc Germon et anchois Ortiz, olives noires de Kalamata, œuf fermier, cébettes et mesclun maison)
Brigitte la Veggie (Houmous maison, légumes du soleil au piment fumé, taboulé d’herbes fraîches, raisins blonds et tomates confites)
Charlot la Barbac (Cecina de Léon, moutarde Piccadilly du chef, riquette, oignons caramélisés et champignons)
Dédé la Sardine (Sardines Ortiz, fromage frais, cébettes, radis roses, pommes de terre ratte et piment d’Espelette)

…mais pas que !

Bagnard ce sont aussi des spécialités bonnes comme là-bas ! Pissaladière aux anchois Ortiz, houmous à l’eau (plus aérien et goûtu que le classique) arrosé de la délicieuse huile Kalios x Yoni Saada, salade Niçoise, ratatouille… Et à venir : les petits farçis et la soupe de poisson !

C’est combien ?

De 4,50€ à 5€ le demi Pan Bagnat et de 8€ à 9,50€ le Pan Bagnat entier

8€ la pissaladière et son mesclun

6€ la Citrona-Pastaga

Mon avis ?

Carton plein.

Bagnard, c’est du fast good comme je l’aime : de très bons produits, sélectionnés avec le plus grand soin et mis en avant avec beaucoup de talent. Le tout à des prix si petits et avec un service si attentionné, on aurait tort de s’en priver !

Je crois même qu’on pourrait parler d’un vrai coup de cœur… Avec une appréciation toute particulière pour la sympathie, la simplicité, la disponibilité et la douceur de notre binôme gourmet, Alexandra & Yoni.

Et point bonus : ce sont les seuls qui ont réussi à me faire apprécier le pastis, fallait le faire !

 

C’est où ?

Bagnard

7 rue Saint Augustin – 75002 Paris
Ouvert du lundi au samedi de 11h30 à 16h – ouverture à venir les soirs et dimanche, en mode tapas et planches, on a hâte !
facebook.com/bagnardparis

1507917_658158290969847_2452039737115624336_n

La bonne bouffe c’est une histoire de cœur et d’estomac depuis toujours. Élevée à la popote maison, dans le respect des saisons et l’amour du partage ; la food est assez logiquement mon moyen d’expression favori.
En vraie passionnée de la gastronomie et des gastronomes, je prêche pour ma paroisse culinaire sur mon blog.

More from Morgane Deboutin

VizEat, j’irai manger chez vous

FacebookTwitterPinterestD’un naturel curieux et gourmand, j’ai eu envie de tester le nouveau...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *