Four of the best secret shopping destinations in Milan

by

Sometimes ignorance is leverage. A few years back, when I made the switch from one media company to another, it was precisely the lack of transparency about my salary that allowed me to more than double my salary in the process.

I happen to be good at job interviews, and at the end of a particularly impressive one I threw out a very high number, thinking to myself that the worst that could happen would be a « no. » They said yes. This would have been much harder to pull off had my prior salary been published. Ever since then, one of the pieces of advice I give to women who are negotiating their salary is to always ask for as much money as they can say out loud without laughing.

One young woman I spoke with, who currently works in the government, voiced concern about having the money conversation be so open. « I think it does take away a certain leverage, » she says of the fact any new employer could, if they wanted to, Google her previous salary. « I will try to avoid as much as possible [revealing that it’s public]. I think when I move to my next job, I will try to withhold. »

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

No tags 1

Inaugurez les commentaires !

Un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *