Chez Taeko, au Marché des Enfants Rouges

chez-taeko-paris-3e-marche-des-enfants-rouges

À chaque fois que je vais au marché des Enfants Rouges, je me demande pourquoi il n’y a pas davantage de Food court dans les marchés parisiens, couverts ou non. C’est tellement agréable et tellement parisien et pourtant on en trouve par rapport à l’offre de nos voisins européens (Barcelone, Madrid, Londres…). Bref, aujourd’hui, je vous emmène manger un bento chez Taeko, une figure emblématique du marché des Enfants Rouges.

Dans nos assiettes ?

Des menus avec bentos. Maquereaux grillés. et poulet frit Tatsuta (à la japonaise).

chez-taeko-paris-3eme-marche-des-enfants-rouges

C’est combien ?

Bento à 14,50€

chez-taeko-paris-marche-des-enfants-rouges

Mon avis ?

Je viens souvent déjeuner ici le dimanche. J’adore l’endroit, moins le temps passé à attendre une place… Le bento est bon, les différents éléments sont savoureux et bien assaisonnés. Attention cependant aux gros appétits qui pourraient rester sur leur faim…

chez-taeko-paris-3e-marche-des-enfants-rouges

chez-taeko-paris-3-e-marche-des-enfants-rouges

chez-taeko-paris3-marche-des-enfants-rouges

chez-taeko-paris-3-marche-des-enfants-rouges

 

 

Chez Taeko

Marché des Enfants Rouges

37 Rue Charlot, 75003 Paris

Tous les jours 11h30 – 15 sauf le lundi

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

Written By
More from Anaïs Lerma

Look of the day

FacebookTwitterPinterestSed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *