Déjeuner à l’Hôtel du 5 Codet

by

J’avais déjà pris un super petit-déjeuner au 5 Codet, un hôtel 5* à la déco résolument moderne et design. Aujourd’hui, je déjeune dans l’agréable patio.

Dans nos assiettes ?

Gazpacho pastèque, tomate, poivrons rouges et gambas
Cheeseburger frites
Carpaccio de bar, vinaigrette citron vert et jeunes pousses
Cheesecake coulis de fruits rouges

le5codet-restaurant-paris7

le5codet-restaurant

le5codet-paris-resto

le5codet-paris

le-5codet-restaurant-paris7

le5codet-restaurant-paris-7

le5-codet-restaurant-paris7

C’est combien ?

Cheeseburger : 22€
carpaccio de bar : 27€
Formule déjeuner 35€ (entrée-plat ou plat dessert, du lundi au vendredi).

le5codet

Mon avis ?

Déjeuner dans ce patio est un vrai plaisir. A quelques pas de la Tour Eiffel, aucun bruit ne vient troubler notre pause déjeuner ensoleillée. Peu de gens connaissent cet endroit et osent entrer dans cet hôtel 5*. Pourtant, les tarifs permettent de se faire plaisir sans casser sa tirelire. J’y ai déjeuné un samedi midi, il s’agissait donc de choix à la carte. Des suggestions simples et très efficaces, le tout à des prix très corrects si l’on prend en compte le cadre assez exceptionnel du repas.

le-5-codet-restaurant-paris7

le-5-codet
le-5codet
le5codet-resto

C’est où ?

Hotel Le Cinq Codet

5 Rue Louis Codet, 75007 Paris

Ouvert tous les jours

www.le5codet.com

www.facebook.com/le5codet

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

No tags 0

Inaugurez les commentaires !

Un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *