Henri Le Roux, Chocolatier et caramélier (au beurre salé)

by

Fils de pâtissier, Henri Le Roux, est originaire de Pont-l’Abbé en Bretagne,  qu’il quitta pour étudier le métier de chocolatier dans la très réputée COBA de Bâle, alors seule école de confiserie au monde. C’est à Quiberon dans sa Maison de chocolat et de glaces en 1977 qu’il eut l’idée d’utiliser le beurre salé breton a une fin que personne n’avait imaginé jusqu’alors. C’est ainsi qu’Henri Le Roux inventa le Caramel au Beurre salé, il déposa d’ailleurs la marque C.B.S. qui le rendit mondialement célèbre.

Il sera classé Meilleur Chocolatier de France en 2003 par le Guide des croqueurs de chocolat aux côtés de Jean-Paul Hévin et Robert Linxe, de la Maison du Chocolat. En 2004, Henri Le Roux rencontre la direction de Yoku Moku, société japonaise de pâtisseries haut de gamme qui raffole de ses caramels au beurre salé. En 2006, la Maison est cédée à cette firme et si la Bretagne est omniprésente dans tous ses chocolats et caramels, le meilleur du Japon s’y invite également comme le caramel au Yuzu Macha.

La fabrication est restée entièrement artisanale et française.

Les caramels

Les caramels, c’est un plaisir régressif, un petit bonheur dès l’ouverture de la papillote. Dans sa version originale au caramel au beurre salé ou au caramel au chocolat amer, au chocolat et orange, à la framboise, au blé noir, à l’orange et gingembre, au thé ou encore au Yuzu Macha. Selon les saisons, on en trouve aussi aux fraises et poivre de Timut du Népal, au citron jaune, au citron vert, à la piña colada, aux ananas et baies roses, aux épices de Noël ou encore façon tatin. Le caramel au blé noir est surprenant, détonnant, du sarrasin en caramel en somme (en Bretagne plutôt).

henri-le-roux-paris-7eme-bonbons

La Boutique

J’ai visité la troisième boutique parisienne Henri Le Roux rue Saint Dominique où le design japonais rencontre bois flotté et sable de Bretagne.

Mes coups de coeur :

Le chocolat aux fraises et poivre Timut du Népal

Le Szechwan : Ganache à l’infusion de poivre de Szechwan sur socle de nougatine

La nouveauté, les guimauves au cacao

Le vert Galant : une aiguillette de gingembre confit enrobée de chocolat noir et décorée de pistaches d’Iran.

Le Caramelier, une pâte de caramel au beurre salé avec des éclats de noisettes.

henri-le-roux-paris-7eme-guimauve(1)

henri-le-roux-paris-7eme-caramel-beurre-salé

henri-le-roux-paris-7eme-bonbon

henri-le-roux-paris-7eme-   henri-le-roux-paris-7eme-chocolats

henri-le-roux-paris-7eme-vert-galant

henri-le-roux-paris-7eme-orange-confite henri-le-roux-paris-7eme-marrons-glaces  henri-le-roux-paris-7e

henri-le-roux-paris-7eme-arr

henri-le-roux-paris-7eme-chocolat

henri-le-roux-paris-7eme-pistache

henri-le-roux-paris-7eme-louison

C’est où ?

Henri Le Roux

52 rue Saint-Dominique – 75007 – Du lundi au samedi de 11h à 19h30

1 rue de Bourbon le Château – 75006- Du mardi au samedi de 11h00 à 19h30 et dimanche et lundi de 11h00 à 14h00 et 15h à 18h30

24 rue des Martyrs – 75009 – Du mardi au samedi 10h30 – 14h et 15h – 19h30 et dimanche de 10h30 à 13h00

www.chocolatleroux.com

www.facebook.com/HenriLeRouxFrance

henri-le-roux-paris-7eme

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

Inaugurez les commentaires !

Un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close