Ibrik, coffee shop et spécialités levantines

Ibrik-coffee-shop-paris-9-8

J’ai découvert un Coffee Shop dans le 9ème, Ibrik Café. Mais pour une fois, derrière le comptoir, pas de barbu à l’accent anglosalecon, la tête baissée, pas de carrot cake ni de Marzocco jaune à l’entrée et pas seulement des avocado toasts à la carte (même s’il y en a puisque ça a l’air d’être une condition sine qua none pour attirer les demoiselles). Si j’ai décidé de venir dans ce coffee Shop (alors que les multiples ouvertures de coffees tous similaires dans le 11ème m’ennuient), c’est parce qu’enfin quelqu’un avait décidé d’oser faire quelque chose de différent (une femme bien sûr. Who run the World ?). Du café de spécialité et une machine classique certes (une synesso) mais aussi et surtout un hovoli, machine à café turque, grecque, libanaise ? Vous savez comment c’est avec la bouffe, chacun ramène toujours tout à lui… Enfin bref, une machine à café traditionnelle qui chauffe le café tout doucement avec du sable… Le café (ici de spécialité fourni par @coutumecafe) est, lui, placé dans une tasse en cuivre dotée d’un grand manche, un Ibrik…

Pour accompagner son café (et non l’inverse), des spécialités grecque, turque et de l’Empire du Levant concoctées par Ruba, chef palestinienne passée par de très belles maisons (Septime, Yam’tcha, Frenchie).

J’ai goûté un excellent gâteau a la pistache et un cookie à la halva mais la carte salée avec mezze et pitas me fera revenir très vite… Si Cathy propose le café dans l’Ibrik, ce n’est pas par hasard… Cathy a grandi en Roumanie, avec ses parents et sa grand-mère avant de fuir la dictature de Nicolae Ceaușescu. De sa grand-mère, elle conserve seulement les souvenirs d’elle avec l’ibrik et des conseils qu’elle lui donnait pour faire du café. Avant son coffee shop, Cathy aidait des startups à lever des fonds. J’imagine qu’elle a eu naturellement envie de passer de l’autre côté et de véritablement mettre la main à la pâte et au grain…

Dans nos assiettes ?

Un café à l’ibrik

Un gâteau à la pistache, glaçage au citron

Un cookie à la halva

Brick aux dattes

Mon avis ?

Elle est tellement enjouée que vous pourriez penser, à prime abord qu’elle a un grain. Des grains de café, pour sûr et pas n’importe lesquels. Formée chez Coutume, Cathy les choisit avec amour. Ce serait bête de ne pas prendre un café Ibrik au moins pour admirer la préparation… J’avais un peu peur de découvrir un goût âpre, amer, d’un café brûlé, à l’image des cafés bus en Grèce. Et puis non, rond, fruité, je l’ai vraiment apprécié. Que dire du gâteau à la pistache ? Parfait. Seul le glaçage dont le sucre est équilibré par le citron, sucre le gâteau. On sent bien la pistache et des morceaux apportent de la mâche. Le cookie à la halva, moelleux voire chewy, plaira aux becs les plus sucrés. Le lieu est vraiment chouette, intimiste. En bas, dans ce petit café aux airs orientaux ou en haut, salle toute de blanc vêtue, égayée des banquettes en wax. Comment ne pas vouloir revenir pour déjeuner ? Pitas et mezze me laissent rêveuse…


Ibrik

43 Rue Laffitte, 75009 Paris

facebook.com/ibrikparis

Ouvert du lundi au samedi de 8h30 à 18h (11h-18h le samedi)

Ibrik-coffee-shop-paris-9-14

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

Written By
More from Anaïs Lerma

Le Pavillon des Canaux / Brunch / Paris 19

FacebookTwitterPinterestLe Pavillon des Canaux, on en a déjà beaucoup entendu parler. Et...
Read More

1 Comment

  • Ah bas ça fait plaisir de voir que tu lis mes articles! C’est exactement ça, original et particulier; en raison de la personnalité de la patronne surtout. Elle a plus d’un grain!
    C’est une très bonne idée d’avoir mélangé les 2 « coutumes ». Cela dit, les coffee shops ont souvent une petite différence. On ne dit pas ça des cafés français qui se ressemblent aussi et pourtant on y va, et on en préfère certains. Du moment que c’est interessant!
    Je viens de taster Le tout nouveau Boot Café, qui mêle aussi plusieurs influences dont l’Algérie, ce qui est rare aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *