It’s that time again…

by

If there is a catchword that sums up 2015, it must be transparency. Whether it is in reference to Hillary Clinton’s emails: « I am trying to be as transparent as I possibly can. » Or the fact that smartphones and social media have given us a direct view of what it’s like to be a black person in this country dealing with law enforcement officials, we are living in an age where formerly locked doors are being thrown open.

Let’s take the gender wage gap. It’s widely known that women get paid less than men over the course of their careers; 22 cents less per hour, to be exact. Women are paid even less than that in certain states, and significantly less if you are a woman of color: Hispanic women make 54 percent of white men’s salaries, black women 64 percent.

The fact that we know this, however, hasn’t resulted in much change: the wage gap has remained the same for more than a decade, and the Equal Pay Act hasn’t been updated in more than 50 years. (Efforts to amend the act are perpetually stalled in Congress.)

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

No tags 0

Inaugurez les commentaires !

Un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline
Inline