Les boulettes de la rue Saint-Denis

Dans la famille des restaurants monomaniaques, je demande Mme Boulettes. Rue Saint-Denis, Boulettes est désormais une institution. Les habitués connaissent les 5 choix de boulettes sur le bout des doigts et ne se hasardent que très peu à changer leur accompagnement habituel. Purée de pommes de terre au sel de Guérande, lenti, riz pilaf aux champignons de Paris, pousses de roquette ou poêlée de poivrons, soja, ail et romarin.

Côté boulettes : Agneau de Bellac Limousin, jus au romarin – Boeuf Salers, oignon, persil Plat, sel de Guérande, sauce Béarnaise – poulet français, compotée d’oignon au Chorizo, céleri et cébette – Betteraves rôties, aubergines grillées, crottin de Chavignol, réduction de Balsamique au thym – Filet de cabillaud rôti, poêlée de poivrons, carottes, curry madras, coriandre fraîche.

Dans nos assiettes ?

2 assiettes de boulettes. On peut choisir deux sortes de boulettes pour chaque assiette.
Une tarte au citron meringuée
Une tarte poire amande

restaurant-boulettes-paris2

restau-boulettes-paris-2-rue-saint-denis

restaurant-boulettes-paris2-rue-saint-denis

C’est combien ?

Assiette de 5 boulettes et accompagnements (3 possibles) : 11,50€

Dessert : 4,50€

Mon avis ?

Concept très bien rodé, formule efficace, déco sympa et service agréable. Les boulettes sont savoureuses et fondantes. Très bons accompagnements, bien assaisonnés et goûtus. Bon pain (c’est peut-être un détail pour vous mais pour moi, ça veut dire beaucoup). La tarte poire amande était bien réalisée. L’imposante tarte au citron était sympa même s’il y avait clairement trop de meringue. Tout est réalisé maison : des boulettes à la meringue et c’est déjà pour ce prix une prouesse à féliciter.

restaurant-boulettes-paris-rue-saint-denis

restaurant-boulettes-paris-2

restaurant-boulettes-paris-2-rue-saint-denis

Boulettes Restaurant

179 Rue Saint-Denis, 75002 Paris
Ouvert au déj le lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi et samedi et le jeudi et vendredi au dîner.
boulettesrestaurant.fr

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

Written By
More from Anaïs Lerma

Et Colorova colora mon après-midi

FacebookTwitterPinterestUn nom polonais (multicolore en polonais), une déco scandinave, des patisseries françaises,...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *