Les Résistants, cuisine engagée rue du Château d’Eau

par

Trois amis partis en vadrouille aux 4 coins de la France pendant 6 mois à la recherche des producteurs d’exception pour les mettre à la carte de leur nouvelle table du 10ème, forcément l’histoire risque d’être belle. Quand en plus, ils se fixent dans leur quête d’allier exigences gustatives et environnementales, les produits promettent d’être bons. Tous les produits (du beurre au sel, de la viande en passant par les légumes) viennent directement de producteurs. Aucun produit de l’industrie agro-alimentaire ne passe la porte d’entrée. Ajoutez à cela une superbe déco, un espace lumineux, blanc et bois, haut de plafond, de la vieille vaisselle chinée, une cuisine goûteuse et généreuse, du pain croustillant et rustique et une formule déjeuner à 16€ et vous avez une adresse hautement recommendable

Dans nos assiettes ?

Boeuf bazadé braisé au vin rouge, pommes de terre nouvelles, blettes

Rôti de cochon Berkhire, polenta, courgettes

Tarte chocolat, noix de muscade

Clafoutis de fruits rouges

restaurant-les-resistants-paris-10eme-2

restaurant-les-resistants-paris10

C’est combien ?

Menu déj : entrée + plat ou plat + dessert : 16,50€. Entrée + plat + dessert : 18,50€
Au dîner : carte environ 35€

Mon avis ?

Si l’on trouve désormais quelques endroits pour s’approvisionner de bons produits en direct producteurs, je n’avais encore jamais vu un restaurant sourçant exclusivement ses produits en direct sans intermédiaires. Ajouter à cela une déco canon (matières brutes, fauteuils et lampes en osier, assiettes fleuries chinées), une sélection de vin en bio et biodynamie, du bon pain, un service sympa, de grandes tables rondes et une formule déjeuner entrée-plat-dessert à moins de 20€, et vous ne pourrez résistez aux Résistants…

Les Résistants

 16-18 Rue du Château d’Eau, 75010 Paris

facebook.com/restaurant.lesresistants

Ouvert du mardi au vendredi midi et soir et le samedi soir.

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…
No tags 0

Inaugurez les commentaires !

Un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[an error occurred while processing this directive]