Lobster Bar, s’envoyer la mer à la sauce street food

lobster-roll-restaurant-lobster-bar-paris-1er

Quand la star de la mer s’enjaille en ville, c’est pour se faire manger à la sauce street food. Le homard roule des mécaniques en version lobster roll chez Lobster Bar, rue de Coquillère, entre le Musée du Louvre et Etienne Marcel.

Dans nos assiettes ?

Burger de gambas fraiches panées, sauce Octobre rouge, avocat, sucrine

Lobster Roll : pain brioché garni de homard, mayonnaise aux agrumes

Brownie et boule vanille
gambas-burger-lobster-bar-paris-1er

lobster-roll-lobster-bar-paris1
lobster-roll-lobster-bar-paris-1er-frites

lobster-roll-lobster-bar-paris1er

restaurant-lobster-roll-lobster-bar-paris-1er

resto-lobster-roll-lobster-bar-paris-1

lobster-roll-lobster-bar-paris-1

C’est combien ?

Sea burgers servis avec salade et frites entre 15 et 19€

Crab rollavec salade et frites : 18€

Lobster roll avec salade et frites : 26€

Homard entier canadien grillé avec salade et frites : 34€ (breton 47€)

carte-lobster-roll-lobster-bar-paris-1er

Mon avis ?

Un lieu pour les amoureux de la mer qui pincent, qui piquent ou non : des gambas au homard, du saumon au cabillaud, des oursins au crabe. Un lobster roll au pain brioché et doré, un burger aux gambas panées follement efficace, des sauces fines et savoureuses, des frites croustillantes, un service très appliqué et une déco urbaine chic, bref, le spot idéal pour s’envoyer la mer à la sauce street food. Je reviendrai à coup sûr pour le crab roll.

lobster-roll-lobster-bar-paris-1er-deco

lobster-roll-lobster-bar-paris-1er

Lobster Bar

41 Rue Coquillière, 75001 Paris

www.lobsterbar.fr

Ouvert du mardi au samedi midi et soir

lobster-roll-lobster-bar-restaurant-paris-1er

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

Written By
More from Anaïs Lerma

Quai Ouest, viande sur Seine

FacebookTwitterPinterestSi de l’extérieur on croirait avoir affaire à d’anciens docks, à l’intérieur,...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *