Moment gourmand, croquant, fondant : à LA CHOCOLATERIE de Cyril LIGNAC

by

« C’est croquant ! C’est gourmand ! » En entendant cela on pense de suite à Cyril Lignac (et son accent très craquant…). Déjà fan de ses pâtisseries et viennoiseries, j’ai entendu parler de sa chocolaterie et comme pour toutes les drogues c’est vite devenu une obsession. Me voilà donc l’estomac vide, l’esprit rêveur et les babines qui salivent direction Métro Charonne.
Mais avant tout, qu’est-ce qu’une chocolaterie ? Si toi aussi tu penses à cette grande usine des histoires de ton enfance avec ce fameux Charlie (sacré veinard) alors tu as une bonne base. Pour les autres, une définition arrive. Autant te dire qu’entre Cyril Lignac et Benoit Couvrand la création est plus stylée qu’avec Willy Wonka. On se retrouve donc dans un écrin design, épuré où ça sent fort bon le cacao et où une définition nous met tout de suite dans l’ambiance sans aucune culpabilité : « CHOCOLATERIE n.f : (cho-co- la-te- ri) Haut lieu de douceur où la gourmandise a l’élégance de ne pas être un défaut. » Dans ce cas on y va !

© Cyril Lignac

© Cyril Lignac

Sur mon plateau ?

Un chocolat chaud épais comme il faut avec un goût de biscuit et de noisette qui fait du bien : 5.20€
Le 4 Heures de circonstance : c’est une sorte de pain au lait qui abrite discrètement une plaque de chocolat au lait. Ferme les yeux, tu as 8 ans, il est 16h30 et tu rentres de l’école : 2.50€
Le tigré au chocolat : 2.80€ (petite tuerie et gros coup de cœur)
Pour le départ, une tablette de chocolat noir grand cru TRINIDAD à 6€

la-chocolaterie-cyril-lignac

chocolaterie-cyril-lignac-chef

© Cyril Lignac

© Cyril Lignac

chocolaterie-cyril-lignac-paris

chocolaterie-cyril-lignac-paris11

chocolaterie-cyril-lignac

Mon avis ?

Cette chocolaterie a une offre complète des variétés chocolatées que l’on connaît et que l’on adore.
Les barres chocolatées (te souviens-tu des snickers, mars, bounty ?), des oursons en guimauve, du cake marbré, des tablettes (classiques, inclusions, bonbons), des cookies, de la pâte à tartiner, des brioches et autres plaisirs de ton goûter ? Les voici, les voilà, avec du goût, du vrai en version chic aussi (les prix sont corrects pour un spot parisien, de plus il y a une légère différence si c’est à emporter). Ils y proposent également certaines pâtisseries mais pour plus de choix rendez-vous en face à la Pâtisserie Cyril LIGNAC rue Paul BERT. On se sent à l’aise, ce n’est pas bruyant et les gens sont souriants : c’est bien connu le sucre rend aimable (même les parisiens ).

LA CHOCOLATERIE CYRIL LIGNAC

25 rue Chanzy – 75011 PARIS
Ouvert tous les jours de 08h00 à 19h00
www.lachocolateriecyrillignac.com

#gourmandcroquant

Francilienne curieuse et gourmande j’aime user et abuser de mon passnavigo, du vélib ou bien de mes petits pieds pour honorer ma devise « sortez, découvrez, mangez » (je vous vois d’ici rester bloqué sur le « mangez » 😉 ). A l’étranger (eh oui, amoureuse du monde aussi….) ou en région je n’hésite pas à faire des kilomètres pour une bonne adresse. Mes préférences vont au sucré. Les pâtisseries et autres plaisirs à fort index glycémique pour moi « C’EST LA VIE ! ».

No tags 0
4 Responses
  • Une Occidentale en Chine
    avril 30, 2016

    J’aurais tellement aimé pouvoir y aller quand j’étais encore sur Paris ! Ces chocolat on l’air terriblement gourmands croquants !

  • Les Tasters
    mai 1, 2016

    Lignac a le chic pour créer de la tentation et mettre en scène la gourmandise.
    Le cadre est très beau et va chercher du côté des USA, ce qui est un vrai choix esthétique.
    L’offre garde le même esprit, agréable, bien présenté, immédiat, etc… La gourmandise est son fort avec des saveurs que tout le monde apprécie, noisettes, caramel, etc… plus des produits régressifs à souhait.
    Le but n’est pas d’être puriste ou technique mais facile et simple. On peut ainsi regretter la portion congrue réservée au chocolat noir, aux goûts d’ailleurs, à l’originalité.
    Et Lignac a raison puisque les réserves sont rares, ce qui prouve l’absence de connaissances en chocolat et l’attirance magique qu’il exerce sur ces fans. Les clients aiment ses chocolats parce que c’est lui qui les fait, par sa personnalité. Ce serait un autre… Les gens viennent en pèlerinage à sa boutique, guides, revues, appareil photo à la main.

  • psychi
    mai 11, 2016

    Superbe article, ça donne envie de découvrir. Merci

  • caroline
    janvier 4, 2017

    Un chocolat chaud à 5,20 € qui semble délicieux, mais pourquoi le servir dans un verre en plastique !? c’est un peu abusé venant d’en endroit comme celui-ci non ?!

Un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline
Inline