Premier Festival gastronomique – Tous à Table !

La crème de la crème sera réunie au Carreau du Temple pour le premier festival gastronomique, musical et solidaire Tous à Table ce samedi 30 août. Gastronomique, on l’imagine bien avec le gratin de la gastronomie réuni au coeur du 3ème : Cyril Lignac, Guy Martin, Jacques Genin, David Toutain,  Pierre Sang Boyer, Gregory Marchand, Benoit Castel entre autres…

Solidaire car les gourmands se la jouent mécènes, l’achat de leur repas finançant le repas d’une personne dans le besoin (sélectionnée par les associations partenaires de Tous à Table). L’occasion de s’en mettre plein la panse quasi sans culpabilité (le mbikini est désormais très loin). Favoriser la mixité sociale à travers la gastronomie, voici le programme – tous à table et surtout tous à la même table !

Chanceux payeur d’impôts, les tickets sont en partie déductibles des impôts, le brunch des pâtissiers à 49€ vous en coûtera 16,60€ après déduction fiscale (oui on sait, faut attendre l’année prochaine mais il y a fort à parier que vos papilles se souviennent des mets dégustés jusqu’à l’arrivée du prochain avis :).) « L’apéritif des bistronomes » et « le diner des chefs » sont les deux autres options qui s’offrent à vous mais soyons sérieux 2 minutes, Life is short, eat dessert first, bref choisissez le brunch !

tous-a-table-festival

 

Festival Mélomiam #1 – Tous à table
Le 30 Août au Carreau du Temple – 4 rue Eugène Spuller 75003, Paris
festival-tous-a-table

 

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

Written By
More from Anaïs Lerma

La Marmite, fondues et salades XXL, bon plan par grand froid

FacebookTwitterPinterestDans la rue du Faubourg Poissonnière, le choix de restos ne manque...
Read More

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *