De Saint-Malo à Ploumanac’h en passant par Dinard, Dinan, Bréhat et Plougrescant

De la Bretagne, je connaissais vaguement Saint-Malo et les premières côtes bretonnes où les parisiens osent facilement s’aventurer en voiture pour un week-end.
C’était fin octobre, on avait prévu d’aller à Bordeaux et à Arcachon mais au dernier moment, j’ai eu envie d’aller en Bretagne. Je voulais des bourrasques dans la gueule, de l’iode dans les yeux, des vagues qui claquent contre les rochers, du caramel au beurre salé, du sarrasin qui croustille, du beurre salé comme s’il en pleuvait. Je ne sais plus comment j’avais pris connaissance de cette côte dont le nom me faisait rêver : la côte de granit rose mais c’est là que je décidais d’aller en famille. On en profiterait pour s’arrêter à Saint-Malo, Dinard, Dinan, pour faire une halte à Saint Briac, à Saint-Suliac, avant d’arriver sur cette côte où les derniers rayons de soleil habillent les rochers de leurs plus beaux reflets roses dorés. Perros-Guirec, Ploumanach, Treguesten, l’île de Bréhat. Et j’aurais tant aimé voir les 7 îles et l’île de Batz. On a eu du soleil, du vent, de l’iode, beaucoup beaucoup de caramel et de sarrasin, du beurre en pleine pénurie aussi bon que les rayons du soleil en cette Toussaint. J’ai vu l’écume de la mer se déposer sur les rochers, on a regardé les algues, on a grimpé sur les rochers, regardé les pêcheurs, marché jusqu’au Phare du Paon à Bréhat et jusqu’au Phare de Ploumanac’h sur le réputé Sentier des Douaniers empruntant le Gr34. Et vous savez quoi ? La Bretagne, ça vous gagne 😉

Saint-Malo

Depuis Paris : 4h15 en voiture // 2h14 en TGV.

Ville portuaire, ville des Corsaires, cité fortifiée, un centre-ville piéton et pavé, quelques commerces résistant à la folie des magasins de souvenirs. Les ruelles sentent l’iode, le beurre et le caramel au beurre salé.

** Manger des galettes à Saint-Malo **

Le Grain Noir – 16 Rue de la Herse, 35400 Saint-Malo – Page Facebook
Produits bio et locaux – sarrasin bio et moulu par Jean-Pierre Leroux au Moulin de Bertaud.

La Touline – 6 Place de la Poissonnerie – 35400 Saint-Malo – www.creperielatouline.fr
Farine de blé noir bio du Moulin de la Fatigue à Vitré. Bons produits et cidres artisanaux.

La Brigantine – 13, rue de Dinan – 35400 Saint Malo –  www.la-brigantine.fr
Farine de blé noir bio du Moulin de la Fatigue à Vitré. Produits frais et artisanaux.

Crêperie Margaux – 3 Pce du Marché aux Légumes- 35400 Saint Malo –  www.creperie-margaux.com
Une institution qui propose des recettes originales avec des produits locaux…

Dinard 

10 km séparent Saint-Malo et Dinard.  Des villas Belle Époque, rococos, un panorama sur la Cité Corsaire et le chemin des Douaniers qui permet de suivre le front de mer en longeant les falaises sur 7,5km.

Saint-Briac

Nous avons, par chance, passé l’après-midi à Saint-Briac pendant le festival de la Saint Simon. Une fête de l’artisanat et des saveurs. Nous sommes ensuite allés voir le coucher de soleil sur la plage du Perron en passant par le golf de Dinard.

Dinan

Depuis Paris : 3h57 en voiture. / environ 3h en train.

Une cité médiévale aux rues pavées, et aux centaines de maisons à colombages, bordée de remparts. On emprunte la rue Jerzual où les maisons sont toutes plus belles les unes que les autres pour atteindre le petit port de Dinan sur la Rance.

Saint-Suliac

Depuis Paris : en voiture environ 4h.

Lors de nos week-ends et escapades, je regarde toujours s’il y a un ou plusieurs plus beaux villages de France aux alentours. Même si certains très beaux villages ne sont pas labellisés, je n’ai, a contrario, jamais été déçue par un village jouissant de ce label. Et ce ne sera certainement pas Saint-Suliac qui me fera changer d’avis. Quelle beauté. A 5 km de Saint-Malo, un petit village fleuri même fin octobre, certaines façades arborant des filets de pêche. Il est 13h et les rues sont à nous. Chaque maisonnette est singulière, la petite église cache un petit cimetière qui jouit d’une vue plongeante sur la Rance. En descendant le dédale de ruelles, on parvient au petit port de plaisance. En face, nous déjeunons dans une guinguette en plein air et au soleil. Des galettes et du Val de Rance bien sûr.

L’île Renote

Un petit bout du GR qui longe toute la Bretagne et qui permet une bonne introduction à la côte de Granit Rose, une boucle qui débute (et se termine donc) au parking. L’île Renote est donc plutôt une presqu’ile puisque vous l’atteindrez en voiture par un bras de mer.

L’Ile de Bréhat

Pour atteindre l’île de Bréhat, un ferry part environ toutes les heures pour une traversée d’à peine 10 minutes. Aucune voiture sur cette île encore préservée. Si l’on peut aisément louer un vélo dès l’embarcadère, l’île se prête bien à une visite à pied. C’est ainsi que nous avons traversé l’île jusqu’au Phare du Paon, au bout de l’Île. L’ensemble de l’île est entourée de granits roses. On dit qu’il y a un micro-climat à Bréhat et vous savez quoi ? Nous étions en T-shirt début novembre et les fleurs n’avaient pas déguerpi. Même si la fleur emblématique de l’île, l’agapanthe, se faisait plus rare,  on croisait des hortensias, des figuiers, des mimosas et des eucalyptus. Au coeur de l’île, la place du village où quelques producteurs proposent leurs fruits et légumes bios et locaux et deux troquets avec terrasse. Il flotte ici un air de langueur et d’insouciance. Le temps semble ne pas avoir de prise. Le silence offert par l’absence de voiture offre une balade agréable. Sur le sentier qui nous mène au phare, on passe devant de très belles maisons et devant un champ de vaches qui pâturent, avec vue sur la mer. Au bout du bout de l’île, le granit rose s’amoncelle et se jette à la mer.

Vedettes de Bréhat : Adulte 10,30 € –  4 à 11 ans 8,80 € – 0 à 3 ans GRATUIT

Ploumanac’h

Désigné « village préféré des Français » en 2015, Ploumanac’h fait figure d’emblème de la Côte de Granit Rose. Le sentier des Douaniers reliant le phare de Ploumanac’h à Perros Guirrec est certainement l’un des tronçons les plus empruntés du GR24. Magnifique aux dernières heures du jour où la roche dévoile ses plus beaux reflets. Pousser jusqu’à la plage de Saint-Guirec.

** Manger dans les alentours **

Crêperie Contre Vents et Marées (coup de <3) – 5 Rue des Plages, 22560 Pleumeur-Bodou.
Une belle maison en pierre avec un jardin arboré et fleuri à 200m de la mer. Très bonnes galettes, produits locaux. Un endroit de caractère.

Le Tas de crêpes – 4 Rue du Général de Gaulle, 22730 Trégastel
Des très bonnes galettes, crêpes et produits locaux – uniquement à emporter.

Creperie des Flots – 11 Bis Rue Anatole le Braz, 22700 Perros-Guirec

Restaurant Le Ker Louis (fruits de mer & poisson) – 192 Parking St Guirec ploumanach, 22700 Perros-Guirec

L’Atelier de l’huitre – vente de Fruits de mer en direct – sur place ou à emporter -Chemin du Toëno – Trebeurden

Maison Hemery – Pour un Kouign Amann – 37 Boulevard du Sémaphore, 22700 Perros-Guirec

Castel-Meur sur la pointe de Plougrescant

Je voulais voir cette petite maison encastrée entre deux énormes blocs de granit. Le quatrième petit cochon n’aurait jamais trouvé mieux… Cette petite maison construite en 1861 dos à la mer pour se protéger du vent, est une propriété privée. Son accès est interdit au public suite à des désagréments passés…

1 Response
  • Sarah
    janvier 16, 2018

    Hello
    Juste une petite modification, c’est île de Batz et non Bratz.
    Et une autre crêperie à Saint Malo : Breizh café, mélange de cuisine bretonne et japonaise, complètement différent et tellement meilleur que celui qui est à Paris ! Et avec des cidres allemands etc.
    Ah oui et tout breton qui se respecte mangera une glace de chez Sanchez, même l’hiver !

    Une bretonne

Laissez-moi un mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *