Zazza, pizzeria rue du Faubourg Poissonnière

pizzeria-zazza-paris-10-faubourg-poissonniere-7

Dans ce coin du 10ème, béni par les foodistas, s’est installé un nouveau temple de la pizza nommé Zazza. Une déco soignée dans un esprit bistrot avec un imposant et rutilant comptoir. On aperçoit de la seconde salle la cuisine et le four à pierre spécialement rapporté de Naples. Ouvert de 8h30 jusqu’au dîner, le comptoir vibre du ristretto du matin à la calzone du soir. Camari, grappa, limoncello ou encore aperol, l’aperitivo n’est pas en reste et s’accompagne de planches de charcuterie et de stuzzichini de fromage.

Dans nos assiettes ?

Une pizze Tartufata : Ricotta / Carpaccio de truffe / Parmesan affiné 24-26 mois /Mozzarella Fior di latte / Bresaola

Une pizze L’Alpeggio : Mozzarella fior di latte / Scarmorza affumicata / Gorgonzola / Parmigiano reggiano 24-26 mois

Choux à la crème de mascarpone & noisettes

pizzeria-zazza-paris-10-faubourg-poissonniere-2

C’est combien ?

Pizzas entre 12 et 23€

Mon avis ?

Une belle adresse aux murs bruts et au comptoir imposant, un service très sympa et de bonnes pizzas élaborées à base de produits frais 100% d’origine italienne : fromages des Pouilles, la farine de Naples. +1 pour la formule à 10€ composée de planches de charcuterie et stuzzichini de fromages et d’une bière artisanale, d’un verre de vin ou d’un cocktail Italien.

Zazza

18 Rue du Faubourg Poissonnière, 75010 Paris

www.zazza.paris

Ouvert du Lundi au Samedi de 9h à 00h

 

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

Written By
More from Anaïs Lerma

Käramell, temple des bonbons scandinaves rue des Martyrs

FacebookTwitterPinterestA deux pas de la Chambre aux Confitures, une autre échoppe dédiée...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *