116 by Pages

116-by-pages-donburi
Des burgers, encore des burgers toujours des burgers. Qu’on se le dise, même si on râle car les adresses de burgers poussent comme des champignons à Paris, on ne peut pas s’en passer ! On adore les tester avec l’espoir de pouvoir enfin clore l’éternel débat du « meilleur burger parisien »
Bon sauf que là tout n’est pas question que de burgers…
Welcome chez 116 by Pages !
On s’installe dans un décor industriel donc brut, un peu « ouais faut voir fini quoi », mais chic. Le menu est écrit sur une immense ardoise, les tables et chaises sont tout de bois vêtues.
Dans nos assiettes ?
Ou comme ils disent sur leur carte aux inspirations clairement japonaises « qu’est ce qu’on mange ? »
Un donburi au tartare thon rouge (existe aussi au chinchard pané, poulet frit ou poitrine de porc braisée)

Un burger Wagyu (50% Ozaki / 50% Normand) seul choix la sauce qui est : soit classique (une mayonnaise), soit une sauce teriyaki avec en accompagnement d’énormes pommes de terre et une petite salade.
116-pages-restaurant-paris-16
116pages-burger
116pages-restaurant-donburi

C’est combien ?
Burger frites salade : 15€
Donburi : 15€
Mon avis ?
C’est sympa et plein de saveurs. Comme vous le savez, plus la carte est petite, moins on doute de la fraicheur des produits… Alors je vous confirme c’est bel et bien frais (cf le donburi thon rouge).
Gros + qui joue en leur faveur, c’est copieux (une pensée pour la #teambouboule). On roule littéralement pour sortir du restaurant et on a du mal à s’imaginer prendre un dessert.
Ce qui est moins sympa, non pas que j’aime râler (quoique…), c’est que c’est assez bruyant. On a un peu de mal à s’entendre et les serveuses ne se sont pas hyper agréables, mais je vais mettre ça sur le nombre importants de clients affamés ce jour-là.
Bref, si vous n’avez pas d’extinction de voix et que vous avez envie de cuisine aux influences japonaises, allez-y, testez-le !

116-pages-paris16

burger-116-pages

116-pages-donburi

116 Pages

2 Rue Auguste Vacquerie, 75116 Paris
Ouvert du lundi au vendredi midi et soir
Andréa, #teambouboule à temps plein.
Pas une journée sans chocolat. Pas une journée sans râler.
Je vendrais mon chat pour une tarte au citron meringuée ou un très bon pad thaï ou un très bon burger ou… ouais, bref.
J’adore faire des caprices tous les week-ends pour tester de nouvelles adresses ou pour user une des mes adresses préférées.

More from Andréa Forte

La Maison Bleue, Paris 10ème

FacebookTwitterPinterestQu’importe votre bourse, qu’importe votre envie, le 10e a forcément quelque chose...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *