Ai WeiWei détonne au Bon Marché

Ai Weiwei, la Bête Noire des autorités chinoises et fervent défenseur de la liberté et des Droits de l’Homme fait voler ses bêtes au Bon Marché…

Si ses créatures volent sur le rayon Beauté, Ai Wei Wei est, lui, loin du Bon Marché. Il est de retour à Lesbos où il veut ériger un mémorial aux migrants.

Il est de ces artistes qui imposent leur style et qui ont autant de convictions que de culot… En guise de protestation contre l’adoption au Danemark, d’une loi sur l’immigration qui permettra dorénavant de saisir les biens de valeur des demandeurs d’asile, il stoppe son expo… Bref, entre les parfums Annick Goutal et les rouges à lèvres Esthee Lauder, l' »Air de Jeux » d’Ai Weiwei détonne.

Prolongations jusqu’au 15 mars

Le Bon Marché

24 Rue de Sèvres, 75007 Paris

www.lebonmarche.com/evenements/ai-weiwei.html

 

Processed with VSCO with q4 preset

Processed with VSCO with q3 preset

Processed with VSCO with q4 preset

Processed with VSCO with q4 preset

Processed with VSCO with q4 preset

Processed with VSCO with q2 preset

Processed with VSCO with q4 preset

Processed with VSCO with q3 preset

Processed with VSCO with q3 preset

Processed with VSCO with q4 preset

Processed with VSCO with q3 preset

Processed with VSCO with q4 preset

Processed with VSCO with q4 preset

Processed with VSCO with q3 preset

 

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

Tags from the story
,
Written By
More from Anaïs Lerma

Cho Cantine | Cantine vietnamienne | Paris 10

FacebookTwitterPinterestIl faisait froid alors on a décidé d’aller chez Cho, une nouvelle...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *