Aller se percher dans le Perche le temps d’un week-end !

by

J’en avais beaucoup entendu parlé. Comme la Baie de Somme d’ailleurs. Je le voyais vert, vert et vert sans wifi ni 3G. L’endroit rêvé pour une pollution et digital detox.
Après 1h30 de route, les champs apparaissent à perte de vue. Du jaune et du vert sur fond bleu. Des champs de colza partout. Connexion Edge à cloche pied en sautant. Nous entrons dans le Parc Régional du Perche nous indique un panneau. Les routes sont tortueuses pour arriver jusqu’à Mortagne-au-Perche, une belle petite ville, à côté de laquelle nous avons trouvé notre maison d’hôtes.

champ-de-colza

Nous louons des vélos et passons l’après-midi sur la voie verte de 60km. On a pas du tout fait 60km. J’avais oublié comment le vélo était douloureux hors routes asphaltées.

-velo-perche

voie-verte

Notre chambre d’hôtes, située à quelques petits km de Mortagne-au-Perche, est tenue par deux personnages atypiques. Vraiment. Perchés. Dans le Perche. J’adore. L’intérieur de la maison est composé de collections à n’en plus finir. Pascal est sans conteste le roi de la Chine dans le Perche. Collection de pipe, collection de boîtes de chocolat, collection de boîtes de bonbons à la menthe, collection de vieux rasoirs, de vieilles poupées, de vieux guides Michelin. A l’extérieur, un superbe jardin digne des magazines qui t’énervent et une piscine… De l’autre côté de la petite route, Pascal et Person ont une petite ferme. Des poules, des ânes et des moutons. On peut d’ailleurs repartir avec des oeufs en donnant ce que l’on veut. Au fond du jardin, il y a un chalet pour ceux qui souhaitent davantage s’isoler. Un chalet pour 3 personnes avec sa terrasse privative.

chambres-d-hotes-chez-nous-hotes-le-perche

chez-nous-hotes-le-perche

maison-d-hotes-chez-nous-hotes-le-perche

maison-hotes-chez-nous-hotes-le-perche

maison-d-hotes-chez-nous-hotes-perche

maison-d-hotes-le-perche

maison-d-hotes-perche

maison-dhotes-chez-nous-hotes-le-perche

chambres-dhotes-chez-nous-hotes-le-perche

Chez Nous Hôtes

De 70 à 85€ la nuit selon la chambre avec petit-dej


Le lendemain, nous allons à Bellême, très belle petit ville.

belleme-le-perche-france

belleme-le-perche-photo

belleme-le-perche-photos

belleme-le-perche-ville

belleme-le-perche

belleme-perche

Puis, nous découvrons La Perrière, un village perché dans le Perche. Je l’ai adoré. De la pierre, des fleurs et des vues vertes. Des ateliers d’artiste, des jardins arborés et une slowlife qui fait un bien fou. Pour un déjeuner ou pour un goûter, arrêtez-vous à la Maison d’Horbé.

la-perriere-village-france-le-perche

la-perriere-village-le-perche-france

la-perriere-village-le-perche-photo-visit la-perriere-village-le-perche-photo
la-perriere-village-le-perche-photos

la-perriere-village-le-perche-visiter la-perriere-village-le-perche

la-perriere-village-perche

la-perriere

village-francais-la-perriere-le-perche

village-france-la-perriere-le-perche

village-la-perriere-dans-le-perche

village-la-perriere-le-perche-avis

village-la-perriere-le-perche-france

village-la-perriere-le-perche-image

village-la-perriere-le-perche-photo

village-la-perriere-le-perche-photos

village-la-perriere-le-perche

village-la-perriere-perche

village-photo-la-perriere-le-perche

visiter-village-la-perriere-le-perche

Nous allons voir les chèvres à la ferme des Cabrioles, et en profitons pour faire le stock de chèvre frais.

ferme-des-cabrioles-perche la-ferme-des-cabrioles-perche-chevrs la-ferme-des-cabrioles-perche

Que la vie est douce, lente et légère dans le Perche, c’est les parisiens qu’ils doivent traiter de perchés.

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

No tags 0
4 Responses
  • Fabrice
    juin 2, 2016

    Merci pour ce reportage ! La prochaine fois, n’hésitez pas à pousser jusqu’à la Maison du Parc, manoir de Courboyer à Perche-en-Nocé !

  • Aurélie
    juin 2, 2016

    Bravo d’avoir choisi le Perche le temps d’un week-end.
    Pour en savoir plus sur notre beau village perché, classé Petite Cité de Caractère® : http://www.laperriere.net et sa page FB !

  • Aurélie
    juin 2, 2016

    Une très bonne adresse (toujours à La Perrière, évidemment !) à visiter d’urgence (une bonne association avec les fromages de chèvres bio de Déborah) : La ferme des pains bio à l’ancienne de Cécile et Thierry Hermeline (jeudi et le dimanche de 10h à 19h).
    Ancien boulanger salarié, Thierry fabrique son pain bio (une vingtaine de pains différents) en cultivant son propre blé issu de variétés anciennes et en produisant sa farine sur place dans une meunerie. Le tout en agriculture biologique. Cécile concocte des recettes à partir de légumes et de fleurs de la ferme et organise des ateliers autour de la cuisine végétale, du bien-être, et des soirées débats.
    Plus d’infos : https://cuisine-bio-hermeline.fr/

  • Aurélie
    juin 2, 2016

    et THE évènement de La Perrière…www.marchedart.com
    Environ 80 artistes exposent dans les rues, les ruelles, la place du village ou dans les maisons, jardins, granges mises à disposition, pour l’occasion, par les habitants du village et transformés, l’espace d’un week-end, en galeries d’art.
    Tournée vers l’art contemporain, cette manifestation donne pour écrin aux œuvres des artistes, La Perrière, un village millénaire et classé du Perche.
    Tous les dimanche et lundi de la Pentecôte.

Un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close