BMK Paris Bamako

par

Direction la rue de la Fidélité, à deux pas de la Gare de l’Est, dans le 10ème, pour découvrir BMK Paris-Bamako, un restaurant de spécialités de l’Afrique de l’Ouest, de Bamako à Yaoundé, de Dakar à Brazza. La gastronomie africaine n’a jusqu’ici pas réussi à se faire une place à Paris et peu connaissent les spécialités emblématiques de pays pourtant très ‘attachés’ à la France à l’image du Sénégal. C’est toujours très difficile pour un restaurant de se lancer dans des plats familiaux, des plats d’enfance, de partage qui se préparent et se mangent le plus souvent en famille. Le cas d’un couscous, d’une paella, d’un pho, d’une feijoada, comme les galettes pour les bretons, le cassoulet dans le Languedoc, la tarte flambée en Alsace, l’aligot pour les auvergnats, le Kouign Aman pour les bretons (re). On est toujours plus critique quand la référence est familiale, quand elle projette bien au-delà du goût et qu’on entre dans le domaine des émotions, des sentiments et des souvenirs… Du coup, pour jouer le jeu, je me rends ici avec une amie et blogueuse d’origine sénégalaise dont le mafé est la LV2, (Phd en Yassa).

 

Dans nos assiettes ?

Un mafé : Cacahuètes délicatement grillées dans une sauce longuement mijotée avec de la viande de bœuf.

Salade Chick in Brazza : Poulet mariné citron & gingembre, salade, millet aux épices et grenade, olives, dattes, pois chiches, poivrons, cacahuètes, sésame, crème au persil.

Alloco : banane plantain frite

Jus de gingembre « Joe & Avrels »

C’est combien ?

Mafé : 13€
Salade Chick in Brazza : 12€
Alloco : 4€

Mon avis ?

De toutes les matières c’est la wax que je préfère. Si vous êtes comme moi, vous serez aguiché par la déco travaillée, les chaises, pots à couverts revêtus de wax, le décor de bois et la fresque de Nelson Mandela. Paris-Bamako. La carte arbore les spécialités sénégalo-maliennes; mafé, yassa et thiéb. Certains sauteront au plafond en découvrant que la carte se décline en version vegan. Je n’ai personnellement jamais fait preuve de dictature avec les recettes, leurs déclinaisons, adaptions, ni avec les goûts et régimes de chacun. Le mafé, spécialité en sauce à base de pâte d’arachide, est excellent. La sauce n’est ni trop liquide ni trop solide, les bouts de cacahuètes apportent de la consistance, la viande est confite, fondante, imbibée de sauce. La salade est généreuse, ça craque, ca croque, le peps du gingembre, du citron et de la grenade, la douceur des dattes et des pois chiches. Service sympa et efficace, choix de boissons intéressant. Bref, Au Bal de Bamako, je t’ai dans la peau (vous n’avez pas la référence ? c’est ici).

paris-bamako-restaurant-rue-fidelite-paris-10-7

BMK Paris-Bamako

14 Rue de la Fidélité, 75010 Paris

Ouvert du mardi au samedi de 12h à 22h

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…
No tags 1

Inaugurez les commentaires !

Un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[an error occurred while processing this directive]