Bombolo, votre mama italienne – Paris 11

Envie d’une cuisine qui ne badine pas avec l’huile d’olive ? Besoin de plats réconfortants où la mozza coule des jours heureux et ne se fait que bufala ? Bienvenue chez Bombolo’, un restaurant italien de quartier à la cuisine familiale et généreuse.

restaurant-bombolo

Dans nos assiettes ?

Scamorza alla Piastra

Boulettes farcies fraîches aux aubergines

Linguine alla Battipaglia (courgettes, mozzarella di Bufala, tomates cerises).

Sedani al Salmone & zucca (saumon et potiron)

Tiramisu maison

restaurant-paris11-bombolo

bombolo-restaurant-paris-11

bombolo

bombolo-resto

resto-italien-bombolo

C’est combien ?

Menu déjeuner entrée-plat ou plat-dessert à 15€

Plat autour de 15€

lafourchette-Promo-30

bombolo-restaurant

Mon avis ?

On vient chez Bombolo pour s’inventer une mamie italienne qui nous mijoterait un généreux plat de linguine. J’ai de loin préféré mes linguine alla Battipaglia au choix de mon accompagnateur. Des linguine légères accompagnées de courgettes et de mozzarella et rehaussées de tomates cerises (c’était alors la saison). Le tiramisu maison est excellent. Une cuisine familiale, généreuse, de la comfort food à la sauce arrabiata. Une bonne adresse si vous recherchez de quoi vous réconforter dans le quartier.

bombolo-paris-11

bombolo-paris11

C’est où ?

Bombolo

51 rue Basfroi, 75011 Paris

Page Facebook

Ouvert du lundi au samedi de 12h à 14h30 et de 19h30 à 22h30 – Brunch le dimanche

italien-bombolo

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

Written By
More from Anaïs Lerma

Yogurt Factory, le frozen yogurt 0% et gourmand

FacebookTwitterPinterestJ-3 avant l’été, le soleil s’est décidé à pointer le bout de...
Read More

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *