Bordeaux City Guide

[City guide bordelais rédigé par 2 ex-parisiens]

Ahhh Bordeaux, tout le monde en parle, c’est la destination touristique européenne de l’année 2015, la Capitale Mondiale du Vin, du surf, des bobos, des pubs. Bordeaux c’est THE place to be pour beaucoup de Parisiens en mal de qualité de vie. C’est en tout cas le choix que nous avons fait avec Aurel il y a maintenant 6 mois.

Marre de vivre dans un 25m2 hors de prix, marre de faire la queue pour le moindre burger ou la moindre expo que de toute façon vous n’irez pas voir ? Nous avons choisi la simplicité, le soleil, la joie de vivre et un peu plus de confort à peu de frais. Et non, on ne s’ennuie pas en Province : l’offre culturelle est ici démentielle et accessible, des bars et des restos au comble de la coolitude, de la hipsteritude, de la locavoritude, il y en a à foison, pas de panique, je sentais poindre chez vous une crise d’angoisse. La preuve : depuis 6 mois nous recevons les copains parisiens en week-end assez régulièrement et si ils ne veulent pas s’y installer (pas encore), ils ont déjà envie de revenir.

Car oui, il y a tellement de choses à voir à Bordeaux qu’un week-end ne suffit pas. Néanmoins, voici un petit guide pratique pour un week-end prolongé idéal dans la cité girondine, le temps d’un week-end de mai par exemple ?

 

bordeaux-city-guide

Comment venir à Bordeaux ?

Easy ! Depuis Paris, 3h-3h30 en TGV. Vous arrivez gare Saint-Jean, en plein centre ville. Sinon, vous avez l’option avion avec HOP ! Vous pouvez vous en sortir pour 100 euros l’aller-retour. L’aéroport est à Mérignac. De là il y a une navette qui vous amènera à la gare Saint-Jean en 30 min pour 8 euros (vous achetez le billet sur place). Sinon vous avez la ligne 1 de bus qui vous amènera Place des Quinconces (encore plus dans le Centre Ville) en 45 min pour 1,50 euros. Pas mal non ?

Se loger à Bordeaux

Vivant à Bordeaux, on ne sera pas d’une grande utilité dans ce domaine. Que je sache, l’offre est pas folle folle en ce qui concerne les hôtels, ou alors très chère. Vous pouvez vous la jouer grand prince au Grand Hôtel de Bordeaux (un 5 étoiles face au Grand Théâtre, qui sait, vous y croiserez peut-être Gordon Ramsey de Cauchemar en cuisine). Faute d’y avoir une chambre, vous pourrez néanmoins vous offrir une session SPA Nuxe sur les toits de l’hôtel. Cher mais inoubliable. Sinon, vous pouvez vous la jouer branchouille au Mama Shelter ou au Seeko Hotel. On nous en a dit le plus grand bien. Enfin vous avez de très belles chambres d’hôtes. L’Hôtel Particulier et sa petite cour en plein centre, à deux pas de l’Hôtel de ville et de la Cathédrale ou Une Chambre chez Dupont dans le très bobo quartier des Chartrons.

Tout ça c’est si vous avez le budget, sinon l’offre Airbnb (23€ de crédit offert en cliquant ici) est très riche et de très bonne qualité. Je vous conseillerais de trouver un petit nid sympa dans notre quartier, le sus-nommé quartier des Chartrons. Il est un peu excentré dans le nord de la ville mais c’est un petit village où vous trouverez des antiquaires, de superbes boutiques et de très bons restos. Conseil : privilégiez les appart’ proche des quais, la ballade y est fantastique et ça vous rapporchera du centre ville.

Se déplacer à Bordeaux

A pieds ! Oui on peut tout faire à pieds ou en vélo grâce au service Vcub (le Vélib bordelais). C’est le même prix qu’à Paris, il y a des bornes partout et les vélos sont plus légers. Sinon vous avez le TRAM bien sûr, bien plus agréable que le métro parisien. Je vous conseille de prendre un ticket de 10 voyages (12 euros), c’est toujours utile, c’est toujours valable si il vous reste des trajets et que vous avez envie de revenir dans 10 ans et la validation d’un trajet est valable 1h sur tous les transports du réseau (Tram et bus), même en correspondance (et oui, la RATP a encore beaucoup de choses à apprendre). Le ticket s’achète aux bornes à chaque station de TRAM. C’est FA-CI-LE.

Vous êtes prêts ? C’est parti pour la visite.

 

Bordeaux en 3 jours

// Jour 1

Vous avez donc trouvé votre appartement dans les Chartrons. Vous posez vos valises et vous filez déjeuner sur la Place des Chartrons parce qu’il fait beau et que vous voulez profiter d’une belle terrasse. Il y a des restos tout autour de la place et sa vieille halle, vous avez l’embarras du choix. Top 3 : Le Market Tavern pour ses frites et ses burgers, Le Bistrot des Anges pour sa très belle carte bistrot, Sister pour un déj’ entre filles. Après il serait bien d’aller digérer votre burger au Jardin Public qui se trouve à 5min à pied. Vraiment très agréable : plan d’eau avec les oies et les canards (oui, oui les mêmes qui serviront à faire le magret et les foies gras), et de grandes étendues de pelouse où vous pouvez vous allonger, au choix à l’ombre d’un pin ou au soleil. Et puis si vous voulez vous la jouer grand prince (ou grande princesse), vous pourriez vous laisser tenter par un café à l’Orangerie. Un peu cher mais spot incroyable à l’intérieur du parc. Un bouquin et des lunettes de soleil pour mater la faune flore environnante.

La fin d’après-midi s’annonce, vous vous êtes reposé de votre voyage : direction shopping rue Sainte Catherine, la plus grande rue piétonne et commerçante d’Europe. Allez-y le 1er jour (vendredi donc) parce que le samedi c’est noir de monde et c’est un peu l’enfer (paroles de mec).

18h : c’est bientôt l’heure de l’apéro. Je vous propose une petite mise en bouche à l’espagnole. En descendant la rue Sainte Catherine, vous allez trouver une perpendiculaire la rue des Trois-Conils. Là il y a la boutique de Jamon de Bellota, Viandas de Salamanca. Comme vous êtes raisonnable, vous n’allez peut-être pas repartir avec un jambon entier. Mais laissez vous tenter par un cornet à 5 euros. Inoubliable.

Le Dick Turpin, un des plus vieux pubs de Bordeaux
Le Dick Turpin, un des plus vieux pubs de Bordeaux

Après deux solutions : si il pleut, descendez un peu plus bas, une autre perpendiculaire à Sainte Catherine : la charmante rue du Loup. Là vous trouverez un pub, le Dick Turpin, une guiness dans son jus avec des serveurs ou serveuses qui parlent anglais et une partie de fléchette.

Si il fait beau, dans le prolongement de la rue des Trois-Conils de l’autre côté de la rue Sainte Catherine, vous arriverez Place Camille Julian. Très jolie place ensoleillée, idéal pour une bière bien fraîche au Pas-Saint-George par exemple ou au Café de l’Utopia, un cinéma d’Art et Essai dans une ancienne abaye : splendide. Vous pouvez y grignoter un morceau aussi : leurs salades sont copieuses et délicieuses.

Pour dîner après votre séance de ciné, vous entrez dans le quartier Saint-Pierre et vous avez l’embarras du choix. Les locavores iront à la Belle Campagne (rue des Bahutiers). Les amateurs de junk food iront à la Capadoce (un peu plus bas dans la même rue) pour goûter un des meilleurs kebab de Bordeaux et le dévorer sur les quais, au Miroir d’eau pour admirer la place de la Bourse illuminée au son de quelques Jumbe ou quelques guitares « no woman, no cry ». Vous rentrez tranquillement à pieds aux Chartrons dans votre petit nid, en longeant les quais : superbe ballade pour profiter de Bordeaux illuminé.

Une toile dans une abbaye
Une toile dans une abbaye
THE Jamon de Viandas de Salamanca
THE Jamon de Viandas de Salamanca
Le Jardin Public
Le Jardin Public
Une pause au Jardin Public
Une pause au Jardin Public
Le Cinéma Utopia et son café
Le Cinéma Utopia et son café
Footing au petit matin - Le Miroir d'eau
Footing au petit matin – Le Miroir d’eau

// Jour 2

Les plus sportifs d’entre vous iront éliminer le kebab en faisant un footing. L’itinéraire idéal : la boucle entre les deux rives, en traversant les ponts de Pierre et le Pont Chaban-Delmas, l’ancien pont tout de briques vêtu VS le pont Interstellar. 11km de courses hyper agréable avec la lumière du soleil à peine levé. Une douche et vous êtes au top : direction la rue des Remparts pas loin de la place Pey Berland, la cathédrâle et l’Hôtel de ville. Là vous trouverez le bien connu Pain quotidien pour votre petit déj’. La rue est piétonne et très sympa : boutiques et flânerie pour démarrer tranquille la journée.

Pour déjeuner, traversez un des deux ponts et filer à l’espace Darwin. Espace de coworking, incubateur mais aussi skate park, épicerie bio et restaurant (Le Magasin Général) avec une terrasse dingue, le tout aménagé dans une ancienne Caserne. C’est le temple de la hypsteritude bordelaise. Déco au top et vous y découvrirez les créateurs bordelais (notamment les chaussures Someone, fabriquées main). C’est surtout l’occasion de vous aventurer sur la rive droite de Bordeaux, longtemps délaissée et actuellement en plein boom. Après le déjeuner, une petite balade au jardin Botanique qui se trouve à deux pas de la Caserne est chaudement recommandée.

L’heure de l’apéro approche à nouveau. Rejoignez la rive gauche en bateau cette fois grâce aux navettes fluviales : ça coûte un trajet sur votre carte de tram. Vous atterrissez Quai Richelieu et de là vous vous dirigez vers la porte Cailhau (ancienne porte médiévale) et un petit peu plus loin la rue Saint James. Une rue piétonne avec plein de boutiques de hypsters et une grosse cloche médiévale. Je vous conseille d’aller jeter un œil chez Jeux Barjo pour vous faire un jeu de société avec les gamins et une bière. Bon là c’est vraiment l’heure de l’apéro. Direction le Grand Théâtre. Vous lui tournez le dos, à droite du Grand Hôtel se trouve la rue Mautrec qui vous amènera Place du Chapelet et à l’Eglise Notre-Dame. Elle est splendide, allez voir. Et pour vous remettre de ce choc mystique, rien de tel qu’un verre au CIVB, l’école du Vin de Bordeaux. Ce sont les étudiants qui vous guideront et vous permettront de découvrir des grands crus à petits prix.

Après cette mise en bouche, retour aux Chartrons, à la Conserverie. Du vin pas cher, des planches de charcuterie-fromage délicieuses et pas chères (again), une petite cour au fond aussi agréable que mystérieuse, un concert et des patrons en or. Vous faites la fermeture, repartez avec quelques conserves du Sud-Ouest et quelques flacons et au dodo.

Le Pont Jacques CHaban-Delmas
Le Pont Jacques CHaban-Delmas
Le Magasin général à l'espace Darwin
Le Magasin général à l’espace Darwin
Des hipsters au Magasin Général
Des hipsters au Magasin Général
Vue de Bordeaux depuis la Rive Droite
Vue de Bordeaux depuis la Rive Droite
Le salon de La Conserverie
Le salon de La Conserverie

// Jour 3

Dimanche. Jour de marché. C’est emmerdant car il va falloir faire un choix, ou pas si vous êtes matinaux.

Choix 1 : la facilité ensoleillée

Ben ouais si vous êtes aux Chartrons, à deux pas de chez vous, il y a un marché tous les dimanches sur les quais (des Chartrons donc). Comme vous partez le soir, vous n’êtes pas là pour faire vos courses mais pour vous dorer la pilules au bord de l’eau avec une brochette de poisson (5 euros) ou un cornet de crevettes flambées (5 euros).

Choix 2 : THE place to be

Le marché des Capucins, les Capus pour les intimes. Il se trouve dans le quartier Saint-Michel, au Sud de la ville. C’est un grand marché couvert avec plein de choses à manger à l’intérieur. Je vous conseille les huîtres de Chez Jean-Mi. Je n’ai pas encore pu tester les nombreux bar à tapas mais ils sont tout aussi prometteurs. Vous enchaînez par une balade dans la brocante qui a lieu sur la place Saint-Michel tous les dimanches puis une balade romantique rue Camille Sauvageau, un café Chez Ta Mère et un saut à l’Atelier 34 parce qu’ils font un travail formidable. Et vous terminez par l’Eglise Sainte Croix, merveille de l’art roman.

Il est temps d’aller chercher vos valises. Avant de reprendre le TRAM qui vous ramènera à la gare Saint-Jean, un petit verre à l’Ibaïa sur les quais histoire de profiter encore un peu du soleil qui se couche sur la Garonne.

Voilà un peu ce que je vous aurai fait faire si vous passiez le week-end à Bordeaux. C’est intense et rien qu’en écrivant, je suis crevé. Ah et oui, vous pouvez aussi venir dîner à la maison avec Vizeat. On vous expliquera Pourquoi Bordeaux c’est beaucoup trop bien.

Ou tu peux venir manger à la maison
Ou tu peux venir manger à la maison

Team Pourquoi Bordeaux

 

La carte des hostilités qui vous demandera bien plus que 3 jours…

 

 Suivre Pourquoi Bordeaux

Si tu souhaites passer plus que 3 jours à Bordeaux, pourquoi pas un bout de vie, suis les bonnes adresses et bons plans de Aurel et Tonio !

Le Blog

La page Facebook

Allez manger chez Aurel et Tonio

 

 

 

Français exilé en Espagne puis Espagnol exilé à Paris, je recherche les meilleurs corners tapas de la capitale tout en livrant quelques recettes avec beaucoup trop d’huile sur le blog Ya Está by Tonio

Written By
More from Antoine

Bordeaux City Guide

FacebookTwitterPinterest[City guide bordelais rédigé par 2 ex-parisiens] Ahhh Bordeaux, tout le monde...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *