Café Joyeux, coffee shops solidaires

A quelques pas d’Opéra, Café Joyeux, est un coffee shop aux tons vifs et gais et à la déco agréable offrant du bon café, de belles pâtisseries et des plats mijotés faits maison. A prime abord, Café Joyeux, c’est ça et c’est déjà une belle adresse pour un café, pour déjeuner, pour bosser tranquillement dans la salle cosy à l’étage. Mais Café Joyeux, c’est un peu et beaucoup plus que ça. C’est un lieu où l’on se joue des différences, où l’on redonne leur place dans la ville et dans la vie aux personnes extraordinaires. C’est le projet fou et social d’un serial entrepreneur.

Yann Bucail-Lanrezac a réalisé son premier voyage initiatique à 18 ans pour construire une école à Goa. Diplômé d’une école de commerce, il passe quelques années chez Michelin avant d’entreprendre dans de multiples secteurs. Une boîte d’energie solaire, un fonds de dotation solidaire, une course solidaire « pour larguer nos différences », un hôtel en Bretagne, puis Joyeux, à Rennes en décembre 2017.

En 2014, au retour d’une belle navigation sur Ephata, le bateau sur lequel Yann organise ses courses solidaires, Théo, 20 ans, autiste, s’adresse à Yann en lui disant : « Captain, il paraît que tu es patron ; t’as pas un métier pour moi ? ». Cette question c’est la graine qui donnera naissance quelques années plus tard aux cafés Joyeux.

Donner du travail à des personnes porteuses de handicap souvent invisibles et, par là même, leur redonner confiance et dignité prend tout son sens pour Yann et Lydwine. L’objectif est clair, ils doivent trouver une solution. Ils imaginent un concept de coffee-shops solidaires. Après deux ans de réflexion et de préparation, le premier Café Joyeux ouvre ses portes à Rennes en décembre 2017. Un deuxième est inauguré le 21 mars 2018 à l’occasion de la journée mondiale de la trisomie 21. Aujourd’hui, l’entreprise  emploie 24 équipiers joyeux, cuisiniers et serveurs, qui travaillent en CDI aux côtés de 5 managers et 2 éducateurs spécialisés.

Les joyeux équipiers occupent des postes en cuisine et en salle. Lors de votre commande, on vous donne une petite brique de couleur qui permettra aux joyeux équipiers de vous retrouver pour apporter votre commande le plus aisément possible. 

J’aurais personnellement préféré que ces joyeux équipiers soient équipiers dans n’importe quel coffee shop de Paris, de France et de Navarre. J’aurais préféré que les personnes porteuses de handicap soient incluses dans notre société, dès l’école, que l’on traite chaque personne avec équité en aidant ceux qui en ont le plus besoin. Mais il y a la théorie, les principes et la pratique.

Si le handicap n’a pas été inclus dans nos vies, les cafés Joyeux souhaitent remettre le handicap mental et cognitif au cœur de nos villes et de nos vies.

Il ne s’agit nullement de se rendre dans un café Joyeux en pensant faire une bonne action. Il s’agit d’aller boire un café où manger dans un lieu agréable qui sert du très bon café arabica. Du café torréfié de manière traditionnelle à Strasbourg, par la Compagnie des Torréfacteurs, un atelier de torréfaction qui emploie des personnes porteuses d’un handicap puis conditionné à l’ESAT (Établissement et Service d’Aide par le Travail) par une équipe de salariés porteurs d’un handicap.

C’est pour participer au financement de ses prochaines ouvertures que Joyeux lance sa propre marque de café, en grains et en capsules. L’intégralité des bénéfices, liée à la vente de ce café, sera réinvestie dans l’ouverture de nouveaux coffee-shops en France et à l’étranger.

Les coffrets de café sont en vente dans les cafés Joyeux et sur le site Internet.

Café Joyeux

23 Rue Saint-Augustin, 75002 Paris

www.joyeux.fr

No Comments Yet.

Laissez-moi un mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *