City Guide / Week-end à Rome

rome-cityguide

Je n’avais jamais mis un pied sur le territoire italien alors après avoir découvert le sud, il me semblait dommage de ne pas tenter de passer quelques jours dans la capitale. J’avais jeté un œil aux trains reliant la côte amalfitaine à Rome. 2h. Emballé, c’est pesé. Nous ne prendrons pas le train à grande vitesse (Salerne-Rome) mais un intercités avec une promo 2 pour 1. Il nous faudra donc 3h et 29€ à 2 pour rallier la capitale italienne.

3 jours et demi à Rome à marcher, découvrir ces multiples quartiers, à errer, à remplir des dizaines de fois nos bouteilles d’eau aux fontaines, à parcourir ses ruelles, à choisir entre une Margharita, Marinara, Napoletana ou quattro formaggi, à nous étonner du nombre de vendeurs de selfie sticks, à observer les bonnes soeurs en blanc, en bleu, en noir, à nous exclamer du nombre de glacier et du nombre de parfums de glace.

On m’avait dit « Rome est une ville musée, tout y est beau ». Mais c’est aussi une ville-musée car on a la drôle d’impression de n’y croiser que des touristes guide vissé à la main, des vendeurs de « fresh waters, ice water » et de selfie sticks.

Nous logeons dans le quartier du Vatican, à 10 minutes à pied de la place saint Pierre. En bas de notre B&B se trouve une salle de paris, qui fait carton plein. Donc, si, en fait, nous avons croisé une poignée de locaux.

 

Jour 1 : Le Vatican et le Trastevere
On découvre le Vatican, la basilique St Pierre et le Trastevere, un quartier de ruelles animées. Nous sommes arrivés au Vatican à 9h ce qui nous a permis d’y entrer après seulement 10 minutes d’attente. En sortant, la file d’attente était impressionnante voire décourageante. La visite de la basilique St Pierre vaut tout de même bien évidemment le coup (le coup de l’attente car côté coût c’est gratuit). Le Trastevere est un quartier charmant, certainement mon préféré même s’il pullule de restos attrape-touristes.

 

cityguide-rome4 rome-city-guide6 guide-rome-4 guide-rome7 rome-cityguide7 rome-cityguide3 cityguide-rome1 guide-rome5 rome-city-guide3 cityguide-rome3 rome-city-guide7

 

Jour 2 : Le Colisée, le Platino et le quartier du Panthéon
La seconde journée sera dédiée à la visite du Colisée, du Palatino et du quartier du Panthéon.
Si vous voulez vous évitez une attente de 45 minutes pour entrer au Colisée, vous pouvez acheter les billets coupe file sur internet (14€ au lieu de 12€ sur place).
Le Colisée est évidemment impressionnant, le combat se joue aujourd’hui au selfie stick.
Le billet d’entrée donné également droit à la visite du Palatino et du Foro romano juste à côté. Des endroits hors du temps.
Le quartier du Panthéon est assez sympa : des places, des fontaines et une glace à se taper le cul par terre. La Fontaine de Trevi était malheureusement en travaux lors de ma visite.

 

guide-rome6 guide-rome-2 rome-7 rome-city-guide8 rome-cityguide4 rome-cityguide0

 

Jour 3 : Autour de la Place de Popolo et de la Villa Borghese

On déambule autour de la Place de Popolo et de la villa Borghese. Nous ne visitons  pas la Villa Borghese car il eut fallu réserver son entrée au moins 2 jours avant la visite (ici).

Tout est beau ici à Rome mais il y manque à mon goût l’essentiel : les gens, les romains. Tout le monde a une carte à la main, une bouteille d’eau et un selfie stick, les menus sont partout au moins en 2 langues, et quand on ne lit pas « Turistic menu », on peut voir un slogan très marketing « Not for tourist » (en anglais cqfd).

Parfois, on apprécie de ne rien comprendre à la carte, de laisser faire le hasard ou les conseils du serveur ou du chef et tomber sur une pépite sur un malentendu.

Ici, j’ai repensé à ce débat sur la volonté de ne pas faire de Paris une ville-musée et ça prend aujourd’hui tout son sens. Le B&B dans lequel je logeais était niché un immeuble de 7 étages dont 5 étaient occupés par des Bed & Breakfast. C’est quoi l’âme d’une ville ? Ses fontaines et bâtiments ?

Naples avec ses papiers par terre, son linge aux fenêtres et ses habitants squattant les bancs dans la rue autour d’un spritz et d’une Marinara m’a bien davantage touchée. Rome est un musée à ciel ouvert, une nature belle mais morte, bel et bien morte.

Parmi les choses énervantes : le droit de couvert. LOL. 2 à 4€ par personne pour le couvert ajoutés sur l’addition.

Rome demeure tout de même une ville à découvrir. Romantique – Rome antique

Pour la playlist : week-end à Rome bien sûr.

 

Où manger à Rome ?

// Dans le Trastevere 
Au déjeuner : La Prosciutteria. Un bar à vin – cave à manger, version italienne et avec un bon rapport qualité-prix, c’est ici. Pas de chichi, de belles planches de charcuterie et de fromage, de bons sandwichs, de bons produits, une bonne ambiance, je recommande pour déjeuner.
La Prosciutteria – Via Della Scala, 71 – Trastevere

 

rome-cityguide1

 

guide-rome

 

Au dîner : Dar Poeta
D’excellentes pizzas à des prix raisonnables, une terrasse sympa mais prise d’assaut. La sauce tomate est d’enfer et le service sympa. Aucun droit de couvert (cf plus haut). Pizzas entre 6 et 9€. Je n’ai pas pu honorer le dessert : une calzone Nutella Ricotta…

Dar Poeta – Vicolo del Bologna, 45 – Trastevere

Hello, it’s me, the pizza which will decide you to live in Rome forever 🍕🇮🇹😋 #darpoeta

Une photo publiée par Parisianavores (@parisianavores) le


// Près du Vatican 
I San Pietrini. Un resto un peu à l’écart du quartier du Vatican. Des plats traditionnels et bien exécutés. Je regrette quand même qu’ils fassent payer un droit de couvert 2€…
I San Pietrini – Via delle Fornaci, 89

Last restaurant in Rome: risotto, gnocchis & spritz 🍹

Une photo publiée par Parisianavores (@parisianavores) le

// Près du Colisée

La Casetta della Madonna dei Monti. Un resto-coffee shop à l’image de ceux qui se bousculent aux alentours de la rue Lucien Sampaix mais avec un papi aux fourneaux qui proposent des lasagnes et des pastas de la morte et des pâtisseries qui vous donneront envie d’y passer l’après-midi.

La Casetta della Madonna dei Monti – Via della Madonna dei Monti 62 – Page Facebook

rome-cityguide2

 

cityguide-rome6

 

rome-cityguide9

 

cityguide-rome2

 

rome-city-guide1
// Où prendre le goûter

 

Angelina. Pas notre Angelina mais un salon de thé – coffee shop très mignon. Super déco, agréable terrasse, appétissantes pâtisseries et bon café. Idéal pour une pause méritée entre deux quartiers. On peut aussi y déjeuner.
Angelina a Trevi – Via Poli, 27
cityguide-rome5

 

rome-cityguide

 

cityguide-rome7

 

rome-city-guide2
rome-city-guide

 

Giolitti : Une glace de première classe. 3,50€ la taille moyenne avec 3 boules et un cornet artisanal. Association chocolat noir framboise à tomber. Prenez le chocolat noir surtout.
Giolitti – Via degli Uffici del Vicario, 40

 

cityguide-rome8

 

rome-city-guide4

 

rome-cityguide5
 rome-guide-weekend

Comment se déplacer à Rome ? 

À pieds. En 3 jours, tout est faisable à pieds en découpant ses demie-journées par zone géographique. In petit coup de bus deci-delà (1,50€ le ticket. 7€ les 24h, 16€ les 3 jours)

 

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

Written By
More from Anaïs Lerma

Passe ton CAP Pâtissier avec Michel et Augustin

FacebookTwitterPinterestJe me souviens quand je ne trouvais que les sablés Michel et...
Read More

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *