Dominique Saibron, boulangerie, pâtisserie et salon de thé

by

Non, on ne m’appellera pas la dénicheuse pour cet article, car les croissants et pâtisseries de Dominique Saibron sont connus comme le loup blanc. A Alésia, Saibron a gagné la guerre ! Avenue du Général Leclerc, Dominique Saibron jouit d’une grande boutique, boulangerie – pâtisserie – salon de thé et terrasse (chauffée en hiver). Élu boulanger de l’année 2011 par le guide Pudlo, Dominique Saibron n’a pas de souci à se faire, la vitrine et l’odeur alléchantes ne laissent guère présager d’une quelconque réduction de la file d’attente.

boulangerie-patisserie-dominique-saibron-paris-14 dominique-saibron-patisserie-avenue-general-leclerc
dominique-saibron-salon-de-the-alesiamillefeuille-caramel-dominique-saibron-patisserie-parisdominique-saibron-patisserie-millefeuille galettes-des-rois-dominique-saibron-paris-14 galettes-des-rois-dominique-saibron

salon-de-the-dominique-saibron-paris-14

Dans mon assiette ?

Nous prenons place en terrasse chauffée (surchauffée ?) pour déguster une formule goûter : millefeuille caramel et un thé.

salon-de-the-formule-gouter-dominique-saibron

C’est combien ?

8€ la formule goûter

Mon avis ?

Le feuilletage du millefeuille est très bon même si je n’ai pas été totalement séduite par cette version caramel. Il existe également en version nature et vanille.

Excellente boulangerie et bonne pâtisserie, Dominique Saibron est un bon spot pour un petit déj, un déj ou un goûter.

Pour en savoir plus sur Dominique Saibron, RDV sur le blog Le Painrisien pour un portrait de l’artisan.

millefeuille-caramel-dominique-saibron

C’est où ?

Dominique Saibron
77 Avenue du Général Leclerc, 75014 Paris
Ouvert du mardi au dimanche de 7h à 20h30
www.dominique-saibron.com
facebook.com/pages/Dominique-Saibron/125255226673

 

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

2 Responses
  • Le Grumeau
    février 27, 2014

    Waouh ! Le feuilletage du millefeuille c’est quelque chose…

    • Anaïs La Blonde
      mars 15, 2014

      Oui ! Parfait ! Je regrette la crème pâtissière caramel – pas à la hauteur.

Un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline
Inline