Expo Lettres Ouvertes : De la calligraphie au Street Art à l’Institut des Cultures d’Islam

par

Il y a encore des lieux où l’accès à la culture et à l’art est gratuit pour tous, fait particulièrement rare pour être souligné dans le monde des expos parisiennes. Bienvenue à l’institut des Cultures d’islam. Un Institut divisé en 2 lieux séparés de quelques dizaines de mètres. Le premier rue Stephenson dans le 18è, le second rue Léon. Passionnée par les mots, les lettres et l’écriture sur papier et amatrice de street art, j’avais hâte de découvrir l’expo « Lettres Ouvertes, de la calligraphie au Street Art » qui se tient à l’Institut des Cultures d’Islam jusqu’au 18 janvier 2018. En préambule ou en conclusion de l’expo, on peut admirer une fresque spectaculaire de 350m2 réalisée sur un mur jouxtant l’Institut des cultures d’islam, par l’artiste calligraphe Tarek Benaoum grâce au Budget Participatif de la mairie.

Apparue au VIIe siècle, la calligraphie arabe fixe sur papier le texte du Coran. Cet art sacré répond à un ensemble de règles strictes que les artisetes contemporains n’hésitent pas à transgresser pour inventer des langages et des formes inspirés de l’exil, de la rencontre et de la contestation. Leurs oeuvres s’affranchissent du contenu religieux, des traditions ancestrales, du sens même des mettres, et s’exposent jusque sur les murs des villes. La lettre comme terrain d’expérimentations graphiques, esthétiques et poétiques qui effleurent parfois les limites de l’abstraction.

« Choisi ou subi, le voyage est une source d’inspiration pour les artistes »

Horaires : du mardi au jeudi : de 13h à 20h, le vendredi de 16h à 20h, et le samedi et dimanche de 10h à 20h.
Entrée libre

Voir le super resto marocain Le Café d’Ici avec menu à 10€

institut-des-cultures-islam-expo-calligraphie-paris-18

expo-calligraphie-street-art-institut-cultures-islam

Institut des Cultures d’Islam

Divisé en 2 parties : ICI Léon (19 rue Léon, 75018 Paris) et l’ICI Goutte d’Or (56 rue de Stephenson, 75018 Paris)

www.institut-cultures-islam.org

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…
No tags 0

Inaugurez les commentaires !

Un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[an error occurred while processing this directive]