Gustu, mariage italo-corse sous la Rotonde (Grand Marché Stalingrad), Paris 19

La Rotonde ? Le Grand Marché Stalingrad ? On ne sait plus très bien comment nommer ce monstre de pierre entre Jaurès et Stalingrad, surplombant la bassin de la Villette. Si j’apprécie sa terrasse, la plus grande de Paris, j’ai toujours adoré son intérieur : une forteresse de pierre, un petit Fort Boyard avec un puit de lumière, été comme hiver. Mais, pour être honnête, terrasse ou salle, je m’y rendais surtout pour un verre car la carte n’avait rien d’extra-ordinaire ni de super qualitatif. C’est aujourd’huiChristophe Poligani qui est à la tête du resto Gustu, au sein de la Rotonde (ou Grand Marché ? enfin vous avez suivi…). J’avais entendu des avis dithyrambiques sur sa précédente aventure Lozio, une piadineria. Chez Gustu, ce corse a élaboré une carte italo-corse, a sourcé les meilleurs produits de l’ile de Beauté et d’Italie qu’il importe en direct. J’y ai déjeuné à deux reprises et j’ai à chaque fois passé un délicieux moment.

gustu-la-rotonde-la-rontonde-grand-marche-stalingrad-paris-19 gustu-la-rotonde-la-rontonde-grand-marche-stalingrad-paris-19 gustu-la-rotonde-la-rontonde-grand-marche-stalingrad-paris-19 gustu-la-rotonde-la-rontonde-grand-marche-stalingrad-paris-19 gustu-la-rotonde-la-rontonde-grand-marche-stalingrad-paris-19

Dans nos assiettes ?

Beignets de fromage corse (fromage frais de brebis et menthe)

Korsican fried chicken : filets de poulet pané aux noisettes de Cervioni

Raviolis chèvre figue et miel

Pizza Era Ora : sauce tomate, aubergines grillées, fior di latte, roquette, copeaux de tomme corse

Tiramisu avec des canistrellis (biscuits secs typiquement corses)

Fondant à la Nucciolla : chocolat noir et coeur de chocolat aux noisettes de Cervioni de Corse.

Gustu restaurant Grand Marche Stalingrad



C’est combien ?

Plats de 12 à 17€. Pizzas de 9 à 18€. Desserts 7€. Verre de vin à partir de 4,5€

Mon avis ?

Le lieu est vraiment agréable, lumineux, les tables sont assez espacées, les notes florales réchauffent la pierre, c’est tout à fait le type d’ambiance qui donne envie de s’attarder. J’ai d’ailleurs vu plusieurs personnes qui s’installaient pour travailler après leur déj.

J’ai adoré les beignets de brebis agrémentés de menthe, croustillants et fondants, une superbe entrée en matière. Pour les chicken lovers, Christophe a voulu twister le fried chicken à la sauce corse en créant une panure à base de noisettes de Cervioni (IGP), j’ai beaucoup aimé. Pour les aficionados à l’alliance chèvre miel, pas de meilleur choix que les ravioli chèvre miel figues et leur sauce légère gorgonzola et Salinu (condiment corse à la noisette). Côté pizza, elles sont cuites au feu de bois et on s’approche davantage d’une pâte romaine que napolitaine, plus fine, plus cuite et croustillante, sans les gros trottoirs gonflés.

Les produits sont choisis avec soin, Christophe connaît la plupart des producteurs corses chez qui il s’approvisionnent. On retrouve également une sélection de vins issus de petits vignerons corses. J’ai vraiment apprécié mes deux déjeuners, le lieu, l’atmosphère, la cuisine, le détail donné au choix des produits et le rapport qualité-prix… Le dimanche midi, c’est brunch, et il est, plusieurs fois par mois, kids friendly 😉

Gustu Paris

6-8 Place de la Bataille de Stalingrad, 75019 Paris

Ouvert midi et soir tous les jours sauf le dimanche soir.

grandmarchestalingrad.com

No Comments Yet.

Laissez-moi un mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *