Il Campionissimo, les champions de la pizza

pizza-nutella

pizzaioloAu coeur du quartier Montorgueil se sont établis il y a quelques mois les champions de la pizza. Oui, oui, les champions ! Arlette a été sacrée Vice-championne du monde de pizza en 2009 et son mari est un pro de la pate à pizza ! Après cette campagne de pub gratuite et bien méritée, le couple a ouvert son resto rue Montmartre en 2008, avant de s’établir dans des locaux à la hauteur de leur pizza rue Léopold Bellan, en mars 2012.

Ici, les pizzaiolos sont sur le devant de la scène, au centre de l’immense restaurant. Immense est peu dire pour décrire les 400m2 qui permettent le service de 110 couverts.

Dès l’ouverture de la carte, on s’aperçoit que les pizzas championnes n’ont pas que d’or la médaille. Au tarif (excessif) de 26€, on prendra une pizza non décorée. La carte est plus qu’impressionnante et demande dix bonnes minutes de lecture intensive avant de prendre une décision concernant la centaine de combinaisons possibles.

Campionissimo-carte

Campionissimo-carte2Dans nos assiettes

Deux pizzas, on a envie de dire, what else ?

Une Pollo della nona ( crème de moutarde à l’ancienne, mozzarella, champignons de Paris, poivrons rouges, poulet mariné aux herbes et olives noires) et une Picciota (sauce tomate, mozzarella, oignons cuisinés, thon, fleur de câpres et olives noires)

Avant même de commencer à couper ma pizza (Pollo della nona), j’intercepte le serveur pour avoir de l’huile piquante. « C’est interdit par la maison ». Ainsi soit-il. La sauce moutarde à l’ancienne est prononcée pour mon plus grand bonheur. Le poulet n’est pas très très gouteux ou peut-être que la sauce ne lui laisse que peu de place…

pizza-thon

pizza pollo dela nona

pizza pollo

Quand le serveur nous apporte la carte des desserts, mes yeux ne font qu’un quart de tour vers le mot magique : Nutella. Pizza sucre Nutella donc. L’huile de palme m’emportera, qu’importe, la fin du monde est proche.

pizza-nutella

pizza-nutella-ilcampionissimo

pizza-nutella-resto-ilcampionissimo

C’est combien ?

La margherita est au prix sympa de 10 €, les pizzas plus sérieuses vous coûteront entre 13 et 15 euros. La pizza Pollo de la Nona est à 14 euros. Pas beaucoup plus onéreuse que n’importe quelle pizza de n’importe quelle pizzeria…

Mon avis

Les pizzas sont bonnes mais je n’ai pas été immensément surprise. Si on se rend dans ce resto c’est pour choisir une pizza à la composition originale. Halte au conformisme, évitez les classiques Reine, Royale et 4 saisons pour jeter votre dévolu sur l’Amor (sauce tomate, mozzarella, queue d’écrevisse, ananas, roquette et huile d’olive vierge) élue par ma voisine. Ayant déjà longuement évoqué le choix gargantuesque de pizzas, je vous conseille de jeter un coup d’oeil à la carte avant de vous y rendre.

Les gérants ont choisi de prendre d’immense locaux décorés sobrement et de manière moderne dans lesquels on a du mal à retrouver l’Italie (ou du moins l’image que l’on s’en fait). Dans tant d’espace, l’âme du couple champions se disperse et s’évapore…

Note Ambiance/déco/servicenote
Note pour le goût

C’est où ?

Il Campionissimo

26 rue Léopold-Bellan
75002 Paris
01 42 36 40 28


Afficher Parisianavores sur une carte plus grande
Ouvert tous les jours sauf samedi midi et dimanche

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

Tags from the story
, ,
Written By
More from Anaïs Lerma

Le Petit Pan, bistronomie dans le 15ème

FacebookTwitterPinterestA deux minutes du parc Georges Brassens dans le 15ème, le Petit...
Read More

1 Comment

  • Eratum
    Ouvert 7 jours sur 7 et RISOTTO Carnaroli de "Riso Gallo"1 an de maturité les samedis midi et Dimanches au 2 services.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *