Jean-Paul Charbonnier, une boulangerie à l’ancienne

by

A deux pas de Montparnasse, dans la rue de Vaugirard, la boulangerie Jean-Paul Charbonnier vous expédie dans un vieux film parisien. Une boulangerie à l’ancienne, où il n’y a pas de doute, tout est fait à la main –  et une main experte.

Des macarons à l’ancienne, de gigantesque scones aux énormes pépites de chocolat, des tartes fines aux pommes et abricots, et de généreuses tartes pommes miel, pondichéry… Des pains de toutes formes, des financiers, des pâtes de fruits, des brioches, des chouquettes ou des cannelés.

financiers-jean-paul-charbonnier

Pour ceux qui tentent de faire attention dans ce temple de la gourmandise, un cheesecake 0% est aussi proposé. Chaque jour, une spécialité en plus est mise en avant, le mercredi par exemple, c’est le pain au cacao garni de petites pépites. Les sandwichs sont également réputés pour leur originalité : panini filet d’espadon, crème, petits oignons ou encore Viande de grison, avocat, dans un pain au sésame ou les les croustades coquilles Saint-Jacques fondue de poireaux. Ces sandwichs sont vendus pour la plupart pour 3,50€…Les sandwichs traditionnels sont évidemment proposés avec des produits frais.

boulangerie-jean-paul-charbonnier

boulangerie-jean-paul-charbonnier-vaugirardboulangerie-patisserie-jean-paul-charbonnietarte-pomme-miel-jean-paul-charbonniercheesecake-boulangerie-jean-paul-charbonnier-15emacarons-caramel-jean-paul-charbonniercaneles-jean-paul-charbonnier-paristortue-brioche-jean-paul-charbonnierscones-chocolat-parispain-cacao-montparnasseburger-jean-paul-charbonniersandwich-jean-paul-charbonnier

Dans nos assiettes ?

J’ai mangé plusieurs pain au cacao de cette boulangerie et il est excellent. Pas trop sucré, la croute est croustillante, et la mie moelleuse est très agréable. Il m’arrive de mettre du beurre dessus histoire de lui ajouter un peu de calories douceurs.

pain-au-cacao-paris

pain-cacao-jean-paul-charbonnier

Les tartes fines aux pommes et aux abricots sont excellentes. La pâte fine est croustillante sent bon le beurre. La tarte est bien sucrée et même caramélisée – une tuerie.

tarte-fine-aux-pommes-vaugirard-montparnasse

Que dire des scones ? ils sont maléfiques, je les passe un peu au four avant de les dévorer. Il en existe aux pépites de chocolat blanc ou chocolat blanc et noir. Ce ne sont pas des pépites en réalité mais d’énormes morceaux de chocolat !

scone-chocolat-jean-paul-charbonnier-parisscones-chocolat-patisserie-jean-paul-charbonnier

Le Pondichéry est très bon également et dans mes jours de repentance, j’ai également gouté le cheescake 0% qui n’y parait pas.

cheesecake-taillefine-jean-paul-charbonnier

C’est combien ?

L’énorme scone est à 1€, les tartes sont à 2,20€, 2 cannelés pour 1€. 2€ la douzaine de chouquettes.

Le pain au cacao : 2€

Sandwich à 3,50€

Formule sandwich, boisson et dessert à 6,60€

Mon avis ?

Le service est aimable, pas de minimum pour payer par carte, la boulangère ira vous chercher une baguette encore chaude de la dernière fournée même si plusieurs baguettes restent à épuiser. Les prix sont plus que corrects.

C’est où ?

Boulangerie Jean-Paul Charbonnier
123 rue de Vaugirard
75015 Paris

Ouvert de 7H à 20H sauf samedi et dimanche

jean-paul-charbonnier-rue-vaugirard-15e

 

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

3 Responses
  • Rémi Héluin
    juin 27, 2013

    Si seulement le pain était meilleur…

    • Anaïs Lerma
      juin 28, 2013

      Wahou ! Le Painrisien qui lit mon article, la consécration ! Bravo pour ton super travail !

  • Florence Mgm
    octobre 13, 2013

    J'ai été en troupeau là bas, grâce à cet article, et personne ne le regrette, à part peut être notre capital calories !! 🙂 merci pour l'info, c'était vraiment top (j'ai craqué sur les macarons à l'ancienne et les scones…)

Un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline
Inline