KL Pâtisserie, les churros s’embourgeoisent dans le 17ème

kl-patisserie-churros-paris-17-4

Jamais. Jamais je ne vais dans le 17ème. Il aura fallu l’annonce de churros confectionnés minute par un chef pâtissier pour que je m’y rende le dimanche de Pâques à midi. Une petite chasse de Pâques en somme…

On observe le chef oeuvre derrière la verrière depuis la salle aménagée pour déguster les pâtisseries sur place. Imposant comptoir où les pâtisseries arrivent de la cuisine.

Dans nos assiettes ?

Aucun doute pour moi, c’est churros minute… Nous partagerons aussi un Le souvenir régressif de bord de mer et de fête foraine arrive tout chaud escorté d’une confiture d’agrumes et d’un petit pot de chocolat. Je le prends en main, le coupe en 2. Le doux bruit lors de la séparation me met en appétit. Dorés, croustillants et moelleux voire fondants au coeur. Pas de friture sur les doigts ni de goût d’huile en bouche. Parfait. Si je partage le churros en deux, c’est parce que je pratique le double dipping madame, on trempe 2 fois. Imaginez le drame s’il restait du chocolat et plus aucun churros. Mon engagement écologique pour le non gaspillage en prendrait un coup… Si le chocolat permet de se noyer dans le régressif, la confiture d’agrumes réhausse le churros, il le transporte dans l’univers des adultes : acidulé et complexe. Vous voulez mon avis ? Le churros est définitivement Back pour mon plus grand plaisir. J’attends le prochain Coffee Shop parisien où l’on trouvera des Churros con chocolate servis dans un cornet fait avec une vieille édition d’El Paìs… Olé !

Le Saint-Honoré fraise vanille est excellent, croustillant, fondant au feuilletage impeccable et aux choux au craquelin gourmand…

C’est combien ?

Pâtisseries autour de 6€ (7€ sur place).

Latte : 2,50€

Mon avis ?

Une pâtisserie où l’on profite d’une vue panoramique sur les cuisines, où l’on peut confortablement s’assoir pour un petit déj, un dessert ou un goûter et où les boissons ne sont pas surtaxées ? On dit un grand oui !

KL Pâtisserie

78 Avenue de Villiers, 75017 Paris

Ouvert tous les jours de 8h30 à 19h

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

Written By
More from Anaïs Lerma

Le rooftop de la Piscine Molitor

FacebookTwitterPinterestLa Piscine Molitor, sujet de conversation et de discorde préféré des parisiens...
Read More

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *