La Dégustation, brunch

by

Vous êtes ici dans un des temples du Chef alsacien ex 3 étoiles Antoine Westermann. Rue Lepic, à quelques numéros de son resto dédié aux gallinacées, Coq Rico, le Chef propose ses coups de coeurs producteurs, la crème de la crème des produits des plats en version tapas à déguster tout au long de la journée avec une coupe de champagne. Si si, la Dégustation est avant tout un bar à champagne. On y trouve évidemment les spécialités de ses adresses à l’instar des rillettes de canard du Coq Rico ou du pâté en croûte de Drouant. Il y a également un coin épicerie follement alléchant. Pour l’heure, nous sommes dimanche, il est midi, j’ai grimpé pour arriver ici, au sommet de la rue Lepic, j’ai hâte de découvrir la fameuse formule brunch.

Dans nos assiettes ?

2 brunchs : Boisson chaude, jus d’abricot, pain & brioche maison, confiture artisanale, oeuf bio au plat, saumon norvégien mariné, jambon blanc, salade de fruits de saison. 2 coupes de champagne.

la-degustation-paris-18-brunch-paris-2

C’est combien ?

21€ le brunch : boisson chaude, jus de fruits artisanal, corbeille de pain & brioche maison, confiture artisanale, oeuf bio au plat, saumon norvégien mariné, jambon blanc, salade de fruits de saison.

8€ : coupe de champagne.

Mon avis ?

Nous nous sommes naturellement installées sur les tabourets hauts du carré central pour observer la préparation et le dressage des plats. Le saumon fumé Gravlax façon Westermann est d’une finesse folle, goûteux et acidulé par le zeste de citron vert. Jambon blanc fin et gourmand accompagné de beurre demi-sel Beillevaire, oeuf au plat frais et surtout bio, brioche et pain frais, confiture et jus d’abricot à se damner (il s’agit du même producteur), petite salade de fruits rafraîchissante. Difficile de bruncher aussi bien à Paris pour 21€. Cerise sur le gâteau, la montée jusqu’à la rue Lepic vous assure le fait de bruncher sans culpabilité…

La Dégustation

93 Rue Lepic, 75018 Paris

Ouvert tous les jours de midi à minuit

Brunch samedi et dimanche

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

No tags 0
2 Responses

Un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *