Le Cinq Codet & les soirées Quintet Melody

Le Cinq Codet, c’est un hôtel stratégiquement situé entre la Tour Eiffel et les Invalides au coeur de la petite rue Louis Codet. Dans un immeuble des années 30, ancien central France Télécom, le Cinq Codet est à vingt mille lieues de la prétention et des chichis des hôtels du même standing. On découvre dans ce 5 étoiles de 67 chambres modernité, classe, audace et grands volumes.

Le-Cinq-Codet-hotel-quintet-melody-paris-7

Le-Cinq-Codet-hotel-quintet-melody-patio-paris

Pour l’hôtel, nous reviendrons… Aujourd’hui, je vous fais découvrir le bar et les Soirées Quintet Melody. Chaque jeudi, jusqu’à fin juin, le magnifique patio de l’hôtel accueille les jumeaux DJs William Wilson Doppelganger (ouais j’ai cru voir double) qui prennent les manettes pour un set aux influences electro downbeat et new jazz.

Un air de vacances, de calme en musique et en cocktails dans un très beau cadre. Cocktails 13€; Planches de 17 à 19€. Le patio est ouvert tous les jours.

Le bar de l’hôtel propose une cuisine de bistrot, à la carte à partir de 22€ et avec un menu déjeuner à 35€. Si le bar propose un design unique, c’est dans le patio, à l’abri du tumulte parisien sous un parasol que je reviendrai tester la carte du bar.

Le-Cinq-Codet-hotel-quintet-melody

Le-Cinq-Codet-hotel-quintet-melody-paris7-invalides

Le-Cinq-Codet-hotel-quintet-melody-paris7

Le-Cinq-Codet-hotel-quintet-melody-patio-paris-7

Le-Cinq-Codet-hotel-quintet-melody-patio-paris7

Le-Cinq-Codet-hotel-quintet-melody-patio

Hôtel Le Cinq Codet

5 rue Louis Codet
75007 Paris
www.le5codet.com

www.facebook.com/le5codet

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

Written By
More from Anaïs Lerma

Pâtisseries de Saint Valentin

FacebookTwitterPinterestA défaut, d’un cadeau, on prendra quand même bien un gâteau pour...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *