Le Passage de Pondichéry – Passage Brady – Paris 10

par

Nous nous rendons aujourd’hui rue du Faubourg Saint-Denis, une rue remuante, grouillante de monde, un melting pot grisant et coloré. Si cette rue est en mutation, on vit certainement ses plus belles années. Les restaurants mauriciens du Passage du Prado et indiens du Passage Brady, les restos kurdes et les boui-bouis accolés aux bistronomiques et aux spots de street food à la sauce hipster – un joyeux bordel enivrant et en réalité organisé. Tournez à droite, entrez Passage Brady – Paris – Mumbaï, 2 mètres, vous êtes arrivés. Les rabatteurs donnent au Passage un air de quartier latin. « Si c’est pas bon, vous payez pas »

MUMBAI – PARIS #paris #parisjetaime #iloveparis #parisiloveyou #paris10 #passagebrady #passage #parislovers

Une photo publiée par Parisianavores (@parisianavores) le



Nous nous arrêtons aujourd’hui au Passage de Pondichéry, qui a, lui aussi, son rabatteur, qui est, soit dit en passant, beaucoup plus aimable que les autres.

Dans nos assiettes ?

3 menus déjeuner : Poulet tandoori, cheese naan, palak paneer, poulet curry ou agneau, riz basmati, dahl, salade de fruits ou gâteau coco.

passage-brady-restaurant

indien-passage-brady

Passage-pondichery-cheese-naan

C’est combien ?

Menu déj 10,50€

Mon avis ?

Une petite adresse très sympa au rapport qualité-prix imbattable. On nous a même servi du thé et offert un cheese naan, le rabatteur nous avait même promis un Open Cheese Nan mais nous n’avons pas tenu la distance. Si ce n’est pas le resto indien de l’année, c’est clairement une très bonne adresse pour un déj indien à prix riquiqui avec cheese naan 😉

Passage de Pondichéry

84 Passage Brady, 75010 Paris
www.pondichery-paris10.fr

Ouvert 7j/7 midi et soir

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…
2 Responses

Un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[an error occurred while processing this directive]