Le Ruisseau, burgers et brunchs à Paris 18

by

Faire un bon burger, on n’avait déjà vu ça, avec de la viande française aussi. Mais avec du pain fait sur place, 2 fois par jour, de bonnes frites et de la salade à un prix raisonnable, faut déjà chercher davantage. Ajouter à cela les filtres ‘cadre agréable sans puer le graillon’ et ‘service accueillant’ et il ne vous restera pas beaucoup de solutions… On m’avait maintes fois conseillé cette adresse et c’est pour le brunch que je m’y suis enfin aventurée un dimanche.

Dans nos assiettes ?

Formule Brunch burger : burger, frites, salade, boisson froide et boisson chaude

Formule Brunch avec œufs Bénédicte au saumon, boisson froide et boisson chaude

le-ruisseau-burger-brunch-paris18eme

le-ruisseau-burger-brunch-paris-18

le-ruisseau-burger-brunch-paris18

le-ruisseau-burger-brunch-paris18e

le-ruisseau-burger-brunch-paris

le-ruisseau-burger-brunch-paris-18eme-resto

C’est combien ?

Brunch (boisson chaude et boisson froide) avec Oeufs Benedicte et pommes de terre : 15€

Brunch (boisson chaude et boisson froide) avec Burger avec frites, salade : 17€

le-ruisseau-burger-brunch-paris-18eme
Mon avis ?

Je n’ai pas laissé place au suspens. J’ai vraiment beaucoup apprécié ce brunch. Ici, le burger frites salade est à 12€, le service est supra aimable, et le lieu est chouette. Le pain est fait sur place, la cuisson du steak est demandée et le choix de burgers est intéressant. Mes oeufs bénédictes étaient parfaits ! Jus d’orange pressé compris dans la formule ce qui est parfait pour le prix riquiqui.

le-ruisseau-burger-brunch-paris-18eme-restaurant

© Cent15 Architecture

© Cent15 Architecture

Le Ruisseau

65 Rue du Ruisseau, 75018 Paris

Ouvert le lundi et soir et du mardi au dimanche midi et soir

Page Facebook Le Ruisseau

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

No tags 0

Inaugurez les commentaires !

Un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *