Les fils à maman, les nostalgiques de la bonne cuisine

dessert nutella

Déco industrielle et vintage, affiches scolaires chinées et chaises d’écoles, bienvenue dans LE resto régressif pour bobos hipsters et assimilés.

Décor back-to-school, plats de notre enfance revisités, voici la recette gagnante des Fils à Maman.

decor-lesfilsamaman deco-les-fils-a-maman

Dans nos assiettes ?

Babybel tu mangeais, Croquettes de Babybels panés tu prendras. Père Dodu tu adorais, Cordon bleu de volaille à la raclette et magret de canard fumé tu dégusteras, Nutella Addict fever ever? rien d’autre que le Sablé petit Lu, Nutella, banane, Chantilly ne te comblera.

les-fils-a-maman-soupeEn entrée, c’est « Mange ta soupe ! » pour Anaïs et Laurette qui nous accompagne aujourd’hui.

Comme plat, mon homonyme et moi choisissons le poisson du jour et ses petits légumes. (Non, je ne suis pas au régime, attendez de voir la suite). ET Laure prend du canard avec purée de pomme de terre.

Le voisin, lui, a pris un cheeseburger (XXL) avec des frites qui ont l’air superbement craquantes.

Venons-en au principal, pas au plat principal non, mais à la raison pour laquelle je reviens ici aujourd’hui… J’ai l’honneur de vous présenter le Sablé petit Lu, Nutella, banane, Chantilly, petite tuerie calorique, bombe papillaire. Le nom du désert étant plus qu’évocateur, je n’ai besoin de le décrire… Le concassé de petit lu est sympa quand au couple banane / Nutella, sa fusion parfaite n’est plus à démontrer.

Les Fils à Mamanpoisson-les-fils-a-maman
dessert nutella Les fils à mamandessert-nutella-les-fils-a-maman

C’est combien ?

carte-les-fils-a-a-maman

Notre avis

C’est beau et c’est bon. Un petit plus pour le dessert, je reviendrai pour le burger du voisin.
Un bout de terrasse est disponible l’été.
Note Ambiance/déco/servicenote
Note pour le goût

C’est où ?

Les Fils à Maman – 7 Bis Rue Geoffroy-Marie – 75009 Paris – 01 48 24 59 39 – www.lesfilsamaman.com

pezbouteilles-les-fils-a-maman
Agrandir le plan
Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

Written By
More from Anaïs Lerma

La Maison du Croque Monsieur // Concours

FacebookTwitterPinterestEn plein Greenwich Village à New-York, la Maison du Croque Monsieur et...
Read More

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *