Loiseau Rive Droite

by

Tante Louise et Tante Marguerite ont été respectivement rebaptisés Loiseau Rive Droite et Loiseau Rive Gauche. Il est vrai que, jusqu’alors, très peu de parisiens savaient que ces établissements étaient les dignes ambassadeurs de l’établissement de Saulieu. Après avoir dîné à Loiseau Rive Gauche, je me rends aujourd’hui à Loiseau Rive Droite, à 2 pas de la Madeleine.

Dans nos assiettes ?

Huitre n°2, jus de concombre et menthe

Croustillant de homard bleu de Bretagne avocat à l’estragon, noisette fraîche, pickles de légumes

Filet de merlan, céleri fumé, truffe d’été

Pigeonneau de Mesquer en croûte de céleri et foie gras de canard en croûte de betterave, légumes du moment

Comme un Mont-Blanc Praliné chocolat, glace rhum raisin, émulsion anisée, pamplemousse.

loiseau-rive-droite-paris8eme

loiseau-rive-droite-paris8

loiseau-rive-droite-paris8e

loiseau-rive-droite-paris8-resto

loiseau-rive-droite-paris-8e

loiseau-rive-droite-paris-8

loiseau-rive-droite-paris-8eme

loiseau-rive-droite-paris8e-gastronomique

loiseau-rive-droite-paris8-gastronomique

C’est combien ?
Menus déjeuner : 29€ (plat-dessert) – 39€ (entrée-plat-dessert)
Menus diner : 45€ – 68€ – 88€
loiseau-rive-droite-paris-8eme-gastronomique
Mon avis ?
Une cuisine contemporaine, inventive et maîtrisée et des assiettes au dressage minutieux, le tout orchestré par le jeune chef japonais Ichiei Taguma, formé aux meilleures écoles de la gastronomie française. Un dîner sans fausse note combinant propositions modernes, alliances audacieuses et divins assaisonnements.

Loiseau Rive Droite

41 rue Boissy d’Anglas
75008 Paris
Ouvert du mardi au samedi midi et soir

loiseau-rive-droite-paris-8-gastronomique
loiseau-rive-droite-paris8eme-gastronomique

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

No tags 0

Inaugurez les commentaires !

Un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline
Inline