Louer un camping car en famille

En avril 2019, nous avons passé 10 jours en Espagne. Nous avons atterri à Bilbao puis loué une voiture pour passer 3 jours dans le désert des Bardenas Reales puis nous avions loué un camping car à Bilbao pour découvrir la Cantabrie et les Asturies, des régions espagnoles assez méconnues.

Pour la location, nous sommes passés par Yescapa, une plateforme de mise en relation de particuliers propriétaires de camping car et vans et de particuliers. Par ailleurs Yescapa se fait tiers de confiance et garant.

Nous avions loué un fourgon, un gros van car nous avions peur de la manipulation d’un gros camping car mais aussi de l’impossibilité de se garer n’importe où. C’est à notre arrivée sur place que le propriétaire nous a annoncé que c’était impossible avec un bébé… Yescapa nous a trouvé dans la journée un camping car, bien plus moderne et confortable et qui permettait surtout de bien attacher les enfants.

La vie en camping car

La vie en camping car, c’est une vie avec très peu de place et d’espace et en même temps avec beaucoup d’espace – dehors. Tout tient donc beaucoup à ces deux choses : l’emplacement trouvé pour le camping car et la météo. Nous étions 5 dans le camping car dont 3 enfants : 5 ans, 2 ans et 9 mois. Nous avions la chance d’être dans un camping car ultra moderne avec des panneaux solaires qui permettaient d’être autonome en électricité et d’avoir du chauffage (et eau chaude). Nous sommes partis en avril mais il a quelque fois fait assez froid la nuit et nous étions contents de pouvoir mettre un peu de chauffage. Par ailleurs, il a fait relativement beau toute la semaine mais il a plu une demi-journée et je me suis rendue compte que ça peut vite être pesant d’être enfermés dans quelques mètres carrés.

De la même manière, il vaut mieux partir dans une région camping car friendly et bénéficiant de chouettes spots pour stationner. Nous avons eu la chance de parcourir une région très ouverte aux camping cars et les emplacements permis sont nombreux et pas blindés. Pour les trouver, nous avions deux applis : Park4night et CarAMaps. Chacun peut ajouter un emplacement, le noter et/ou le commenter : parking, emplacement « sauvage », aires de camping-car, campings.

Enfin, même avec un camping car relativement confortable, un voyage en camping car n’est pas d’un grand confort. Si vous tenez à votre petit confort plus que tout, c’est mal barré. La réserve d’eau et a fortiori celle d’eau chaude n’est pas sans fond, de fait, les douches se font très courtes. De la même manière, la cassette qui renferme le contenu des WC n’est pas non plus extensible et il faut la vider soi-même – horreur malheur pour certains. Même si en fait, c’est moins terrible que ça en a l’air… Pour cela, il vous faudra rallier des aires de camping car avec vidange et eau. Ces services et leurs tarifs sont répertoriés sur les applis dont j’ai parlées juste au-dessus.

Pourquoi louer un camping car ?

 

Comment se déroule la location via Yescapa ?

On choisit sur le site Yescapa la durée de location, la date, le lieu désiré de retrait, le nombre de passager, le type de véhicule souhaité (fourgon aménagé, combi, camping car…). Un descriptif permet d’avoir toutes les indications sur le véhicule et des notes et commentaires. Le tarif inclut l’assurance et assistance 24h/24 du véhicule en cas d’accident ou de panne, et couvre également la responsabilité civile, les dommages au véhicule, l’incendie et le vol. Il y a des véhicules à tout prix et de tout confort (dès 10€).

Les difficultés rencontrées

Nous nous en doutions, manipuler un camping car n’est pas aussi simple que conduire une voiture (dixit celle qui n’a pas le permis ;)). Et malheureusement, nous n’avons pu accéder à beaucoup de villages et plages car le chemin de plusieurs km pour y accéder était trop étroit… Nous avons rencontré les mêmes difficultés pour les spots de nuit. Nous prenions garde à ce que les commentaires sur les applis indiquent bien que les spots étaient accessibles en camping car. Puis 2 jours avant de rendre le camping car, nous avons eu un léger accrochage qui nous a plombé la garantie qui était égale à la franchise : 600€ (en passant par Yescapa en tous cas). C’est assez rageant mais sur ces grosses machines, toute réparation est coûteuse.

Pour conclure, j’adorerais repartir, même régulièrement en van aménagé, aux beaux jours et dans de grands espaces, pour toutes les raisons évoquées plus haut.

Le trajet

Nous sommes partis de Santander. Nous voulions aller jusqu’à la Corogne voire Saint-Jacques de Compostelle mais suite à plusieurs difficultés rencontrées avec le camping-car et le petit incident, nous avons préféré rester dans la région où nous nous trouvions. Nous ne sommes donc pas allés plus loin que Cudillero, dans les Asturies. La côte entre océan et montagnes est vraiment magnifique et très peu touristique : un bonheur.

Écrivez le premier commentaire

Cet article attend votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *