Matchan, barbecue japonais au coeur du 15ème

resto-matchan-paris-barbecue-japonais

Le Matchan, à mi-chemin entre Beaugrenelle et la rue du Commerce est un restaurant japonais au sein du quartier riche de restos coréens. On y vient pour ses barbecues (yakiniku), pour ses prix très intéressants et pour sa bière Asahi en pression, apparemment le seul resto de Paris à proposer cette bière en pression. Le concept de ce resto est celui des barbecues coréen, chaque table a son grill et sa hotte, on fait cuire soi-même sa viande sur le grill.

Dans nos assiettes ?

Menu entrecôte. Une soupe miso, une petite salade de choux, deux nems, un barbecue (entrecôte) et un bol de riz.

Ce restaurant propose des plats typiquement japonais, vous n’y trouverez pas de sushi, sashimi et autres makis. Les nems sont croustillants, la soupe miso a du goût à la différence de nombreuses soupes dites miso mais qui sont tristement insipides. La viande est bonne, tendre, sans trop de gras.

resto-matchan-15e-paris

barbecue-japonais-matchan-parisbarbecue-japonais-matchanC’est combien ?

carte-matchan

Mon avis

Les patrons sont de vrais japonais, ils sont extrêmement serviables et vous couvrent de « aligatou », « aligatou gozaimasu ». La viande est bonne et le rapport qualité-prix est imbattable. Preuve incontestable de qualité (pour moi), le resto est investi par les japonais à l’heure du repas qui y trouvent journaux locaux. Le soir, les menus semblent également abordables. Barbecue oblige, on peut vite avoir chaud en saison chaude et on pue vite le graillon… En somme, un petit bout et le bon de la rue Saint Anne au coeur du 15ème arrondissement.

resto-matchan-paris-barbecue-japonais

C’est où ?

restaurant-matchanMatchan

55 Rue du Théâtre  75015 Paris
01 45 77 03 50

Ouvert du lundi au samedi de 12h à 14h et de 19h à 22h30

Agrandir le plan

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

Written By
More from Anaïs Lerma

Dîner à l’Hôtel de Sers

FacebookTwitterPinterestJ’ai découvert l’Hôtel de Sers et son agréable patio lors d’un raffiné...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *