Préparation au CAP Pâtisserie chez Michel et Augustin !

by

Michel et Augustin, c’est des cookies qui tuent, une mousse à tomber, des vaches à boire qui déboitent, une com’ décalée, un marketing au taquet. Une success story par deux trublions du goût, des marketeux amoureux des gâteaux.

Aujourd’hui, Michel et Augustin souhaitent que chacun des trublions du goût (les équipes de Michel et Augustin) ait une idée précise de la pâtisserie pour connaître en long, en large et en travers leur secteur qu »il soit logisticien, secrétaire ou comptable. Et comme la pâtisserie, c’est pas de la tarte, les trublions sont invités à préparer un CAP Pâtissier.

Pour la 3ème année consécutive, 10 trublions passeront en mai leur CAP Pâtissier. Ils sont logisticien, communicants, assistant de direction et ils seront demain tous pâtissiers. 78h de formation, soit 26 cours de 3h, chaque lundi ou mardi de 19h à 22h, animés par Fernando, pâtissier professionnel, à la Bananeraie. En plus de leur propre équipe, Michel et Augustin permettent à 4 amoureux de la pâtisserie de se former pour passer un CAP Pâtisserie. Un casting est ouvert chaque année pour choisir 1 à 2 personnes à Paris et 2 personnes à Lyon qui auront la chance de bénéficier gratuitement de 78h de cours, l’inscription à un examen blanc en avril 2015, l’inscription à l’examen officiel du CAP, la VRAIE mallette du pâtissier et la tenue réglementaire en bref une coquette somme si on s’en réfère aux tarifs des organismes de formation pour adultes.

Cette année, c’est Maëla à Paris et son projet de salon de thé cosy et français en Asie, Salimata et sa future boutique de pâtisseries anglo-saxonnes et Jean-Baptiste, futur chef pâtissier dans le resto de son frère qui ont séduit le jury.

J’ai assisté au cours n°19 le lundi 9 mars sur le thème « La maitrise complète du glaçage et la finition des éclairs » avec 3 trublion(ne)s : Emilie, ‎Assistante de Direction, Clémence, Chargée RH et Alina, Assistante export. Les cours ont lieu dans les bureaux de Michel et Augustin à la Bananeraie. Aujourd’hui c’est cours de garnissage et glaçage d’éclair avec le passionné et patient chef Fernando . La pâte à choux est déjà prête et a déjà été étudiée au deuxième cours. Trois trous sont formés sur la semelle de l’éclair qui serviront à les garnir grâce à une poche à douille. Ils doivent être généreusement garnis et les jurys au CAP Pâtisserie les couperont en deux pour le vérifier. L’ambiance est détendue mais studieuse, chacune prend un réel plaisir durant le cours même après une journée de travail.

michel-et-augustin-cap-patisserie

michel-&-augustin-cap-patisserie

cap-patisserie-michel-et-augustin-entretien

cap-patisserie-michel-et-augustin-paris

Vient l’épreuve du glaçage avec le fondant qui doit être à une température entre 35 et 37°c. Pour se procurer du fondant, rendez-vous dans les magasins spécialisés type G. Detou. En regardant Fernando, tout à l’air simple, évidemment. Comme tout est question d’exercice, les trublions parviennent également après seulement quelques essais à glacer des éclairs qui ferait pâlir nombre d’éclairs de pâtisseries parisiennes. Comment apprécier le glaçcage d’un éclair ? Il doit être et rester brillant, être cassant quand vous croquez dedans et respecter les couleurs de vos parfums.

cap-patisserie-michel-augustin

cap-patisserie-michel-et-augustin3 ème étape : les décorations. Pour cela, les stagiaires apprennent à réaliser un cornet en papier sulfurisé, genre de mini poche à douille pour réaliser des dessins. Ceux qui ont roulé des cigarettes bénéficient d’un avantage non négligeable…

cap-patisserie-michel-&-augustin   cap-patisserie-michel-et-augustin-cours

cap-patisserie-michel-et-augustin-boulogne

La 4ème promotion sera choisie dans les prochains mois. Si vous vibrez pour la pâte à choux, vous levez tous pour la crème pâtissière, pleurez de plaisir en épluchant le feuilletage d’une viennoiserie, rougissez de plaisir à la vue d’une brioche tressée, accourez !

Si attendre la rentrée prochaine s’avère une épreuve bien trop douloureuse, rendez-vous sur les cours LIVE de Michel et Augustin où vous saurez tout, tout, tout sur la pâtisserie et démarrez par le SAP (Service Après Pâtisserie) pour apprendre et surprendre avec des termes de pâtissier, de la pâte à bombe à la panade, de l’étuve à la cartouchière, vous saurez abricoter, chablonner, chemiser, chiqueter, corner, écrémer, façonner, fleurer, foisonner, meringuer, plaquer, pointer, puncher, rayer, sabler, siroter, tamiser, tourer…

 

Plus d’infos

Passez votre CAP Pâtissier avec Michel & Augustin

www.facebook.com/MichelEtAugustin

 

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

1 Response

Un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[an error occurred while processing this directive]
Inline
Inline