Psycho du Gâteau, dis-moi quel gâteau tu aimes, je te dirai qui tu es

by

C’est dimanche, le jour du… paquet de gâteaux du dimanche…

« Des gâteaux séparés, bien sûr. Une religieuse au café, un paris-brest, deux tartes aux fraises, un mille-feuille. A part pour un ou deux, on sait déjà à qui chacun est destiné – mais quel sera celui en supplément pour les gourmands ? On égrène les noms sans hâte. De l’autre côté du comptoir, la vendeuse, la pince à gâteaux à la main, plonge avec soumission vers vos désirs ; elle ne manifeste même pas d’impatience quand elle doit changer de carton – le mille-feuille ne tient pas. C’est important ce carton plat, carré, aux bords arrondis, relevés. Il va constituer le socle solide d’un édifice fragile, au destin menacé » décrivait si bien Philippe Delerm dans La Première gorgée de bière.

Aficionada des pâtisseries et gourmande décomplexée, je me suis rendue, en ce beau dimanche ensoleillé, au Village pour rencontrer Alice Mitterrand, Marion Dubier-Clark et Carlotta lors de la dédicace de leur livre savoureux « Psycho du Gâteau ».

psycho-du-gateau-alice-mitterrand

Brownie, macaron, mille-feuille, religieuse, tarte au citron, tiramisu, carrot cake, donut, éclair au chocolat, Flan pâtissier, Kouign-aman, cheesecake, crème brulée, profiteroles, vers laquelle penchez-vous en ouvrant le paquet de gâteaux du dimanche ? Ce livre tâchera de dresser de manière humoristique votre portrait en fonction de votre gâteau préféré, une sorte d’astro-gâteau savamment illustré.

psycho-du-hateau-saint-honore

« Décrypter nos egos respectifs sous un angle original et réjouissant : nos gâteaux préférés, ceux qui nous font frémir et nous galvanisent. Décrire un profil psychologique, savamment étudié, à partir de celui d’un dessert : sa forme, ses couleurs, sa texture, son goût… et même son nom parfois. Car c’est une règle universelle, nous avons tous un gâteau préféré. » explique Alice Mitterrand dans l’avant-propos.

psycho-du-gateau-tarte-aux-fraises

Et ne vous inquiétez pas, toutes les recettes sont à la fin du livre 🙂

Entre la tarte au citron, le mille-feuille et le kouign-aman, mon coeur balance, mais aujourd’hui je vous laisse avec ce-dernier.

psycho-du-gateau-livre-alice-mitterrand-kouign-aman

> Leur page Facebook

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

1 Response

Un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline
Inline