Déjeuner au Hyatt Madeleine / Paris 8

hyatt-madeleine-restaurant-paris8-gastronomique

Dès l’entrée, un vent de calme, luxe et volupté s’empare de chaque visiteur. Après quelques pas, on se retrouve devant la Chinoiserie, le resto de cet hôtel 5*, surplombé d’une verrière, monument historique des Ateliers Gustave Eiffel, véritable puit de lumière. On se niche dans de gros fauteuils, chaque table forme donc un petit cocon de 2 à 6 convives. Je suis charmée d’entrée d’autant plus que l’histoire du Chef a tout pour me plaire.

Patrick Charvet a fait ses armes et ses couteaux chez des chefs étoilés de renom : Guy Martin au Grand Véfour, Gérard Vie au Trianon Palace, Franck Charpentier au Warwick et Ian Ross au Chapter One (Dublin). Puis, il a travaillé pour  l’agence de voyage Voyageurs du monde et ses divers restaurants  à Paris, Marrakech et Salavador de Bahia. Féru de voyages, Patrick Charvet décide alors de découvrir les cultures gastronomiques autour du monde pendant un an. Chaque mois, il s’installe dans un pays et travaille la moitié de son temps pour un grand chef expatrié et l’autre dans des enseignes et échoppes de street food. Il a ainsi bénévolement travaillé pour Pierre Gagnaire à Hong Kong, Michel Troisgros à Tokyo, Daniel Boulud à New York, Didier Corlou à Hanoï… De retour en France, Patrick Charvet rejoint le Park Hyatt Paris Vendôme avant de poser ses valises en tant que CHEF exécutif au Hyatt Paris Madeleine.

Dans nos assiettes ?

Carpaccio de poulpe de roche au pamplemousse rose, poivrons marinés et à la menthe

Tataki de saumon à la betterave

Volaille fermière rôtie, yaourt au citron, pistache et cumin

Pêche pochée au tilleul et au miel, sorbet bio et groseilles

Tarte au chocolat, gingembre et yuzu

Retrouvez l’intégralité du menu ici

restaurant-hyatt-madeleine-paris-8

hyatt-madeleine-restaurant-paris8

 

hyatt-madeleine-restaurant-chinoiserie

restaurant-hyatt-madeleine-paris-8-gastronomique

restaurant-hyatt-madeleine
resto-hyatt-madeleine-restaurant  restaurant-hyatt-madeleine-paris8

restaurant-hyatt-madeleine-paris

hyatt-madeleine-restaurant-chinoiserie-paris   hyatt-madeleine-restaurant

C’est combien ?

1 plat 32€, 2 plats 49€, 3 plats 57€

lafourchette-Promo-20

Mon avis

Si je continue très souvent à prendre mon pied en mangeant, il m’arrive beaucoup moins souvent d’être étonnée par des saveurs et par un plat. En entrée, j’ai choisi le carpaccio de poulpe alors que ce n’est normalement pas du tout ma tasse de thé. J’ai adoré. Relevé de pamplemousse rose et d’un jus de menthe, et acidulé de poivrons en coulis et marinés en trompe l’œil façon carottes… La volaille est succulente, si vous aimez ça, venez simplement pour elle, elle est cuite à la perfection, la sauce pistache et cumin est divine et la petite sauce de yaourt au citron à l’indienne donne du peps par petite touche. Les légumes et asperges sont évidemment très bien cuits et assaisonnés au poil. Mon dessert trouve ses inspirations au Japon avec une tarte déstructurée chocolat, gingembre et yuzu – ce qu’il faut d’amertume, d’acidité et de sucre.

Le lieu est parfait pour un déjeuner à 2, 3 ou 4, à la fois cosy, intimiste, chaleureux et lumineux. J’ai adoré ce déjeuner, des plats surprenants, des alliances audacieuses, de bons produits mis en valeur, en somme une super adresse pour toute occasion…

hyatt-madeleine-restaurant-paris

hyatt-Madel- Eiffeil Glass Roof

chef-hyatt-madeleine         gastronomique-restaurant-hyatt-madeleine

Hyatt Paris Madeleine

24 boulevard Malesherbes – 75008 Paris

Site Internet / Page Facebook

lafourchette-Promo-20

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

Written By
More from Anaïs Lerma

Medi Terra Nea

FacebookTwitterPinterestFaubourg Montmartre entre kebabs douteux et crêpes grossières, Medi Terra Nea s’est...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *