Rose Bakery Tea Room, pause thé chic au Bon Marché

by

Rose Bakery, le temple de l’organic food de la rue des Martyrs s’est installé il y a quelques mois au second étage du Bon Marché. Mélange des genres pour ce resto bobio brut au milieu du grand magasin rutilant qui porte très mal son nom…

rose-bakery-tea-room-bon-marche

tarte-au-caramel-rose-bakerytarte-pommes-figues-rose-bakeryscones-rose-bakeryrose-bakery-tea-room-le-bon-marche

 

[metaslider id= »7438″]
☆ Dans nos assiettes ? ☆

Une formule Tea & Biscuits (2 biscuits sablés + un thé)

Une formule Cream Tea (scone, crème fraiche, confiture + un thé)

pause-gouter-rose-bakery

scones-confiture-creme-fraiche-rose-bakery

[metaslider id=7462]
☆ C’est combien ? ☆

gouter-rose-bakery-tea-room-bon-marcherose-bakery-bon-marche-dejeuner-menu rose-bakery-tea-room-carte-boissons rose-bakery-tea-room-petit-dejeuner

☆ Mon avis ?☆

Elles sont loin les cagettes de légumes de la rue des Martyrs. C’est clinquant, blanc, lumineux les pâtisseries alléchantes sont divinement mises en valeur. Banquettes avec vue sur la Grande épicerie de Paris, une pause pour un tea afternoon pas donnée mais dans une atmosphère agréable. Mon accompagnatrice regrette pour le prix payé de son scone de ne pouvoir changer sa confiture d’abricot contre une autre « un seul pot par jour est ouvert ». Première expérience d’un scone avec crème fraîche, assez concluante.

Les tarifs du Rose Bakery Bon marché ne sont pas bon marché, certainement gonflés pour faire « Rive gauche ».

Bref, à choisir, pour une addition plus digeste et un cadre plus convivial, je vous préconise Mamie Gâteaux à 2 pas du Bon Marché.

rose-bakery-bon-marcherose-bakery-tea-room-gateaux

☆ C’est où ? ☆

Rose Bakery Tea Room

A la Maison d’Edition, 2ème étage du Bon Marché

24 Rue de Sèvres, 75007 PARIS
Ouvert tous les jours de 10h à 19h sauf le dimanche.

 

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

Inaugurez les commentaires !

Un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline
Inline