Sushi Gozen, sushis & bentos – Paris 14

On pourrait croire à un énième restau japonais dans la continuité de ceux que l’on trouve rue de la Gaieté. Pourtant, dès le pas de porte franchi, on comprend en observant la dextérité et les gestes à la fois précis, mécaniques et minutieux du chef, que l’on a affaire à un vrai. Sushis et bentos au menu de ce resto qui pourrait bien devenir ma cantine.

Dans mon assiette ?

Je ne m’y suis encore jamais attablée, mais j’ai commandé plusieurs bentos à emporter.

Bento Gyudon Gyoza : poulet frit, salade d’algues, concombre, gyozas, gyudon (bol de riz chaud et lamelles de bœuf et d’oignons).

Bento hiru Sushi : sushi, saumon, maki, salade d’algues et concombre

sushi-gozen-bento-restaurant-montparnasse

sushi-gozen-restaurant-paris-14-montparnasse

sushi-gozen-bento

C’est combien ?

Bentos à emporter : 8,50€ !!!

Mon avis ?

En attendant mon bento, j’observe hébétée les gestes du Chef œuvrant derrière le comptoir. Le saumon est fondant, les sushis sont excellents. Le Gyudon est assez fat, gras quoi, mais savoureux. Le poulet frit est top mais gras, mais bon, c’est de la friture madame. Les gyoza sont bien cuits, pâte légèrement croustillante et chair fondante.

Une très bonne adresse pour un bento de qualité à emporter à prix riquiquis et une tout aussi bonne adresse pour s’attabler devant d’excellents sushis à des prix qui ne surpassent pas les autres japonais (et moins japonais) du quartier.

sushi-gozen-paris-14

sushi-gozen-rue-delambre-paris-14

C’est où ?

Sushi Gozen

22 Rue Delambre, 75014 Paris

Ouvert du lundi au samedi midi et soir

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

Written By
More from Anaïs Lerma

Else, la Méditerranée près de la Canopée, what else ?

FacebookTwitterPinterestLes saveurs méditerranéennes ont pris leur quartier à côté de la controversée...
Read More

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *