Road trip au Péloponnèse, Grèce / itinéraire / Que voir ?

Le Péloponnèse est un véritable bijou pour un road trip en Grèce. Peu dense avec des contrastes étonnants, de magnifiques villages, des plages à l’eau cristalline, de superbes randos et une côte magnifique à n’en plus finir.

Les routes sont en bon état, il est facile de circuler et de stationner. C’est peut-être d’ailleurs le seul moyen de visiter le Péloponnèse, territoire peu généreux en transports en commun.

Depuis Athènes, on rejoint en 2h le canal de Corinthe, porte d’entrée au Péloponnèse. Puis s’ouvrent à nous des kilomètres de côtes à n’en plus finir, de magnifiques plages et criques, de jolis villages, de magnifiques lieux culturels, le tout avec des routes en très bon état, un tourisme tout à fait maitrisé, et un itinéraire qui peut s’étaler de sept jours à deux semaines ou (beaucoup) plus si affinités.

Nous avons réalisé un road trip de quasi un mois en Grèce Continentale : Péloponnèse, Grèce centrale & Thessalie. Vous pouvez retrouver notre itinéraire complet dans mon premier article.

Nous avons débuté par le Péloponnèse, un vrai coup de coeur, très facilement accessible depuis Athènes mais qui nécessite la location d’une voiture. Pour voir les principaux attraits et reliefs du Péloponnèse, il est préférable de changer de logements au moins 4 fois. Vous pourrez loger quasi à tous les prix mais attention, il y a finalement peu d’hôtels et logements, et pour une fois, je conseillerais vraiment de réserver à l’avance.

Voici notre itinéraire précis dans le Péloponnèse :

road-trip-grece-peloponnese

Nauplie
Monemvassia
Limeni (Magne)
Aeropoli (Magne)
Grottes de Diros (Magne)
Gerolimenas (Magne)
Vathia (Magne)
Marmari Beach (Magne)
Porto Kagio (Magne)
Lighthouse Tenaro (Magne)
Foneas Beach (Magne)
Kardamyli (Magne)
Cascade de Polylimnio
Pilos
Plage de Voidokilia
Méthoni
Ile de Sapientza
Cascade de Neda
Andritsaina
Karytaina
Monastère Of Saint John The Baptist
Trikolonoi
Dimitsana
Zacharo
Olympie
Makynia

5 coups de coeur dans le Péloponnèse

Le Magne

Le Magne est “le deuxième doigt” du Péloponnèse. Oui oui, le Péloponnèse ressemble à une main, une main à 4 doigts. Le Magne est un véritable bijou, une terre de contrastes, terres arides, villages de vieilles pierres, eaux turquoises, petits ports et criques.

Monemvasia

Monemvasia, c’est un peu le Mont Saint Michel grec, une ville fortifiée sur une presqu’île, reliée à la terre par une fine route. Un gros et magnifique caillou qui offre une superbe vue sur la mer après avoir gravi les nombreuses marches sous le soleil de plomb. Allez-y au coucher de soleil qui est ici magnifique.

Polylimnio Waterfalls

Des superbes chutes d’eau qui requièrent une marche à pied d’abord sur chemin asphaltée puis sur pierres et rochers (environ 30 minutes). Il vaut mieux avoir de bonnes chaussures et être en assez bonne forme. L’eau est  cristalline et très froide, le site magnifique même si assez fréquenté en haute saison.

L’île de Sapientza

Depuis Methoni, l’extrême sud du premier doigt du Péloponnèse, un tout petit ferry vous emmène en un quart d’heure sur l’île de Sapientza. Une petite île désertique de 9km2 aux eaux cristallines où il fait bon flâner et marcher. Il n’y a aucun logement ou lieu pour se restaurer.

Les villages d’Arcadie et le Monastère Of Saint John Baptist

L’Arcadie est une région montagneuse dont l’accès difficile l’a toujours protégée des invasions et de la civilisation. On y compte de nombreux villages et monastères. Les villages pittoresques de montagne sont restés hors du temps. J’ai adoré y voir les papis et mamies aux terrasses et sur les bancs. Les villages de Dimitsana, Stemnitsa, Elliniko et Karytaina conservent leur caractère authentique et valent vraiment le détour. Mais ce que j’ai adoré dans cette région, c’est le Monastère Moni Timiou Prodromou (St John the Baptist). On atteint le monastère construit au 16ème siècle par un petit sentier. Il est littéralement incrusté dans la roche, 200 mètres au-dessus du lit de la rivière. On peut le visiter (sauf entre 13h et 17h). Des vêtements adéquats sont à disposition à l’extérieur. On pénètre dans ce lieu et l’on est invité à l’étage où l’on peut découvrir les peintures sur les murs en pierre. Nous sommes ensuite conduits dans une pièce où l’on nous a préparé café, loukoums et bonbons pour les enfants. Nous échangeons quelques instants avec les moines. Un moment précieux.

Où loger dans le Péloponnèse ?

Je vous conseille de changer au minimum 4 fois d’hébergements si vous souhaitez bien explorer le Péloponnèse.

Une étape au Nord-est du Péloponnèse, vers Nauplie

À moins de 2h de l’aéroport d’Athènes, la région de Nauplie est très bien située pour réaliser votre premier stop à la découverte du Péloponnèse. Cette halte vous permettra de découvrir Nauplie, ville passée tour à tour aux mains des Byzantins, des Francs, des Vénitiens puis des Ottomans avant de devenir la première capitale grecque en 1829. Nauplie a un charme fou avec sa vieille ville, son vieux fort à l’entrée du port, sa citadelle dominant la ville, et sa promenade en bord de mer. Vous pourrez ensuite découvrir le théâtre d’Epidaure, théâtre antique construit au 4ème ou 3ème siècle av. J.-C., extraordinairement bien préservé. La région de Nauplie compte également de belles plages.

Une étape autour de Monemvasia

Monemvasia vaut le détour et encore davantage au petit matin et au coucher du soleil alors si vous avez le temps, cela mérite bien une nuit. Pour loger au coeur de la citadelle de Monemvasia en haute saison, mieux vaut réserver à l’avance. Il est possible d’y loger sans y laisser un rein mais il vous faudra sécuriser cet hébergement à l’avance. J’avais repéré la Guesthouse Kellia et le Theophano Art Hotel.

Une étape dans le Magne

Dans l’idéal, je vous conseille de loger entre Limeni et Gerolimenas mais vous pourrez facilement rayonner autour de votre logement si vous trouver un point de chute ni trop au sud ni trop au nord du Magne.
Nous avons adoré les villages du Magne, des beautés en pierres se jetant dans la mer turquoise et il y a des hôtels à tomber par terre. Le kyrimai Hôtel est certainement le plus connu du Magne, un magnifique hôtel 4* avec piscine en front de mer, à l’architecture traditionnel en pierres et l’intérieur tout confort, au coeur du village de Gérolimenas où quelques restos dans lesquels on mangent divinement bien, jouxtent la plage. Au coeur du même village, on peut loger pour beaucoup moins cher même si les hébergements à Gerolimenas étant peu nombreux, ils sont tout de même plus onéreux qu’ailleurs dans le Magne. L’avantage étant de délaisser sa voiture 2 ou 3 jours et jouir de cette petite bourgade, de sa magnifique plage et de ces petites terrasses pieds dans l’eau. Dans le même esprit, pour séjourner un ou deux jours les pieds dans l’eau dans le Magne, un peu plus au sud, Porto Kagio est un agréable petit port avec plage de galets, eaux cristallines et plusieurs petits restaurants.

Une halte vers Pylos

Demeurer à Pylos une ou deux nuits vous permettra de rayonner pour découvrir la Messénie, l’extrême ouest du Péloponnèse. Vous pourrez vous rendre sur la plage de Voidokilia, célèbre plage en forme de fer à cheval, vous balader au coeur de la citadelle de Pylos, construite par les ottomans en 1573, découvrir la très belle  forteresse vénitienne de Méthoni avant de partir pour une journée sur la magnifique île de Sapientza.

Un dernier stop entre Olympie et les villages perchés d’Arcadie

Avec cette dernière halte, l’objectif est de pouvoir à la fois vous rendre dans les villages d’Arcadie et à Olympie. En arrivant depuis Pylos, arrêtez-vous aux Neda Waterfalls, des chutes d’eau spectaculaires de la rivière Neda. Olympie est quasi un passage obligé. Ce n’est pas spectaculaire, le Théâtre d’Épidaure l’est bien davantage mais Olympie demeure un endroit mythique et pour moi un passage quasi obligé. Je vous conseille de passer la nuit dans un des villages de montagne d’Arcadie, c’est vraiment mignon et leur découverte vaut bien deux jours.

>> L’itinéraire complet de notre road trip en Grèce

Quel budget pour un road trip dans le Péloponnèse ?

Comme pour tout voyage, le budget de votre road trip au Péloponnèse peut varier du simple au double et au-delà selon votre manière de voyager mais aussi vos envies en termes de logements et de restauration. Cependant, vous trouverez toujours à manger pour moins de 10€ par personne avec des souvlakis (brochettes de viande) et une salade grecque. Les prix sont en-deça de ceux que l’on trouve dans la plupart des restos des Cyclades.

Pour vous loger, vous trouverez des logements propres et agréables dès 40€ la nuitée pour deux.

La location de voiture, depuis l’aéroport d’Athènes, pendant 27 jours nous a coûté 600€.

Écrivez le premier commentaire

Cet article attend votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *