Bar éphémère Finley au Restaurant l’Ile / l’Ile Saint-Germain

J’avais souvent entendu parler du restaurant l’Ile et de sa situation très enviable au coeur de l’Ile Saint Germain, je m’y rends ce jour pour découvrir le bar éphémère Finley. Alors que chacun cherche son bout de terrasse parisien, il suffit de 3 stations de tram depuis Balard pour découvrir un havre de paix et de verdure. Dans le jardin du restaurant, un bar éphémère se tiend tout l’été pour des afterworks du mardi au samedi à partir de 17h. Au programme, des cocktails à base de Finley, de confortables fauteuils et canapés et des assiettes à partager, le tout pour des tarifs carrément abordables. (8€ le cocktail / 6€ le cocktail sans alcool).

A la carte : six cocktails aux recettes inédites. Nous avons choisi le Fïnley Spritz (Fïnley Pamplemousse/Orange Sanguine, Prosecco, liqueur de fruit de la passion, bitter à l’orange) et l’Iconic (Fïnley Tonic, rhum, jus de cranberry, groseilles, citron vert et sucre de canne) accompagnés de légumes croquants.

Pour les mixologues en herbe, le mixologiste Julien Defrance animera des ateliers cocktails le jeudi 27 août et jeudi 3 septembre 2015. J’ai participé à l’atelier du jeudi 30 juillet et réalisé, non sans fierté, mon Finley Spritz et un Spritz DIY, ça a beaucoup plus de goût 😉

bar-ephemere-finley-ccktails-afterwork

finley-atelier-cocktails

bar-ephemere-finley-l-ile-st-germain

bar-ephemere-finley-afterwork

bar-ephemere-finley-bar-cocktails-issy
bar-ephemere-finley-cocktail

bar-ephemere-finley-cocktails
bar-ephemere-finley-ile
bar-ephemere-finley-l-ile

bar-ephemere-finley

bar-ephemere-finley-restaurant-l-ile

Parc de l’Ile Saint-Germain

170, Quai de Stalingrad – 92130 Issy-Les-Moulineaux

Restaurant ouvert tous les jours pour le déjeuner et le dîner
Afterworks du mardi au samedi à partir de 17h

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

Written By
More from Anaïs Lerma

Comme à la boucherie, de Rungis à l’assiette

FacebookTwitterPinterestRosbif, carpaccio, hampe, bavette, jarret, onglet, entrecôte, faux-filet, rumsteck, paleron, escalope de...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *