Cocktails à l’Hôtel Jules et Jim

by

Et si Paris devenait la capitale mondiale du cocktail ? Des lieux dédiés aux cocktails ouvrent à tire-larigot, des blogs sont même dédiés aux bar à cocktails parisiens. Fin janvier avait lieu la 1ère Cocktail Week parisienne qui permettait de découvrir des cocktails dans des lieux parisiens à tarifs modérés, bref le cocktail fait main basse sur la capitale.

On vous présente ici le bar à cocktails de l’Hôtel Jules et Jim. Un lieu où vous n’entrerez pas par hasard à moins d’avoir réservé une chambre. Un hôtel de 23 chambres ouvert il y a 3 ans dans la succulente rue des Gravilliers. On s’engouffre dans l’hôtel, on passe par la cour intérieure et son mur végétal avant d’atteindre la terrasse sous forme de patio devant le feu de cheminée crépitant.

A l’intérieur, poutres et pierres apparentes et vieux parquet, ambiance tamisée, un home sweet home très agréable. D’avance, désolée pour la qualité des photos, smartphone de nuit 🙁

Dans nos verres ?
On a goûté au mojito revisité, très bon et frais. Nous avons pris un Mai-More (Rhum, Pampero Blanco, nectar d’ananas, nectar de fruits de la passion, Amarreto, jus de citron vert frais, sucre de canne et un Mr Hendick’s calling (gingembre frais, du concombre frais, du citron vert et du gin).
hotel-jules-et-jim-cocktails  t-shirt-jules-jim


C’est combien ?

14€ le (très très bon) cocktail

Notre avis ?
Les cocktails sont frais et originaux. Ils sont tous élaborés à partir de fruits frais ou de nectar Alain Milliat. A la carte aux côtés des cockatils, des planches à partager. On se sent privilégié de découvrir un lieu caché, agréable, à l’abri de Paris. Un petit-déjeuner est également proposé, j’espère le tester très vite !
bar-hotel-jules-et-jim


hotel-jules-et-jim-paris3

Hôtel Jules & Jim

11 rue des Gravilliers

75003 Paris

www.hoteljulesetjim.com

facebook.com/hoteljulesetjim

Ouvert de de 17h00 à 23h00

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

Inaugurez les commentaires !

Un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inline
Inline