James Bun, my Nem is Bun, James Bun

J’ai une passion démesurée pour les bo buns et j’en mange au grand minimum 2 fois par mois. L’ouverture d’un nouveau spot vietnamien dédié titillait donc ma To Eat List.. Me voilà Place Clichy, nous choisissons la petite terrasse ensoleillée.

Dans nos assiettes ?
Bo Bun : Bœuf à la citronnelle – AOC coeur de tranche Maine Anjou
Tom bùn : Crevettes marinade du Chef
Chacun avec supplément nem (quinoa BIO, coriandre, edamame, Vache qui rit)
Aloé James : jus d’aloé vera, cube de citron vert
Ginger Soda : zeste de citron, basilic thaï et gingembre
bobun-james-bun-paris-17
jamesbun
james-bun-paris-17-bobun
james-bun-paris-17-bo-bun
C’est combien ?
Bo bun : 12€
Supplément nem : 2,50€
Jus maison 3,50€
Mon avis ?

Il n’est pas rare de payer un bo bun une douzaine d’euros sans connaître l’origine de la viande. Ici, les nouilles sont élaborées à partir de farine de riz, 100% sans additif artificiel, sans OGM et sans conservateur, les carottes & concombres sont BIO et la viande, originaire du Maine d’Anjou, une AOC, est livrée par le célèbre boucher Olivier Metzger. Les herbes sont fraîches, les produits sont savoureux, l’assaisonnement est parfait. Cerise sur le gâteau, les nems. Alors, que les puristes n’en prennent pas au risque de nous embêter sévère. Ici les nems sont garnis de quinoa bio, de coriandre, d’edamame et de vache qui rit, leur pâte est croustillante et ne transpire pas l’huile et la garniture est fondante. Un spot parfait pour les amoureux du bo bun, du banh mi ou du Phô mais qui préfèrent savoir ce qu’ils se mettent sous la dent. Les prix sont honnêtes compte tenu de la qualité. Je reviendrai pour un banh mi et des chips de taro maison.

james-bun-terrasse

james-bun-paris-17

James Bun

10 boulevard des Batignolles, 75017 Paris

Ouvert tous les jours de 12h à 23h

www.james-bun.com

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

Written By
More from Anaïs Lerma

Tour du monde food à Paris

FacebookTwitterPinterestFaire le tour du monde à Paris, c’est possible si vous êtes...
Read More

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *