L’As du Poulet, poulet et convivialité à la portugaise

par

Il y a quelque chose de convivial dans le poulet. Quelque chose de réconfortant et de régressif, c’est un doudou. C’est aussi une permission implicite de bouffer avec les doigts. Je vous emmène chez l’As du Poulet, une adresse portugaise où l’on ne trouve d’ailleurs pas seulement du poulet mais aussi des accras de morue, des travers de porc et autres grillades.

Dans nos assiettes ?

1/2 poulet, frites, salade, riz

Baba de camélo (bave de chameau)

l-as-du-poulet-paris-14

l-as-du-poulet-paris14e

l-as-du-poulet-paris14-restaurant

l-as-du-poulet-paris14-resto

l-as-du-poulet-paris14

C’est combien ?

1/2 poulet, frites, salade, riz : 9,50€

Baba de camélo (bave de chameau) : 3,80€

Mon avis ?

Dimanche, 13h, le resto est plein. Au comptoir, on s’envoie des cervejas, alors que les grandes attablées s’enfilent poulet et travers de porc. Le service est aux petits oignons, le patron passe plusieurs fois pour nous proposer une autre ration de frites, de riz ou de salade « Allez, je vous sers encore des frites ? ». La cantine est bruyante, les frites un peu trop grasse, mais les rations sont généreuses, le poulet bon et sa peau croustillante et goûteuse, et le service est excellent, amical mais appliqué. Kids friendly aussi 😉

l-as-du-poulet-paris-14eme

L’As du Poulet

19 Rue Delbet, 75014 Paris

Ouvert tous les jours à midi et le soir le samedi et dimanche

www.asdupoulet-75.fr

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…
No tags 0

Inaugurez les commentaires !

Un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[an error occurred while processing this directive]