Les Commis s’occupent (presque) de tout

Mijoter un repas de chef dans sa kitchenette en moins d’une heure, c’est la promesse des Commis.

Le Pitch ?

On choisit son menu élaboré par un grand chef. La brigade des Commis prépare les ingrédients, sélectionnés chez les meilleurs fournisseurs, ceux choisis par les chefs auteurs des recettes. Le colis réfrigéré et les consignes de préparation sont livrés en moins de 2h ou à récupérer dans le 9ème. (livraison à 10€).

Les fournisseurs choisis par les chefs sont, bien entendu, triés sur le volet : Metzger, Amara, Verger Saint Eustache, Kalios. Les produits frais arrivent chaque matin chez Les Commis. Ils lèvent les filets de poissons, les désarrêtent, dégraissent et parent les morceaux de viandes, émincent oignons et échalottes… Les ingrédients sont ensuite mis sous vide puis placés dans les cartons isothermes. Le colis livré au bureau dans la journée restera frais jusqu’au soir.

On retrouve tous les ingrédients requis pour les différentes recettes. TOUT, ce qui comprend même la Fleur de sel par exemple. Et les instructions du chef. Les ingrédients peuvent être conservés dans un réfrigérateur 2-3 jours.

La boutique

En plein coeur du 9ème, à 2 pas de la rue des Martyrs, Les Commis font également épicerie fine. Au programme, de bons produits : des huiles Kalyos aux bières Gallia en passant par les jus Milliat. Les bières et le vins de vignerons se dégustent aussi sur la terrasse plein soleil à l’heure de l’apéro.

les-commis-box-a-cuisiner

box-les-commis

 Au menu ?

les-commis-paris9-recettes

Le test

Un menu à notre nom avec le détail des ingrédients fournis et des instructions est glissé dans le colis. Au menu : Boeuf Black Angus façon tataki, filet de bar marinade saké et érable et risotto et une brioche de pain perdu.

J’ai donc pris l’entrée qui nécessite le moins de préparation : le Black Angus façon tataki. Pour la recette, nous avions du boeuf Black Angus, de la mizuna (salade japonaise) et oignons rouges émincés, du shiso (plante aromatique japonaise), de la Gelée de Ponzu (sauce japonaise) et de la fleur de sel. Si ce black Angus se déguste à la sauce japonaise, c’est parce que le chef derrière cette recette, Miho Yoshizawa, a travaillé de nombreuses année à Tokyo avant de rejoindre les Commis.

Pour le plat, les choses se compliquent un grain (de riz). Avec un risotto marinade saké et érable et un filet de bar. La recette est ici.

Pour conclure, j’ai choisi la brioche en pain-perdu, caramel au beurre salé et pralines roses. Je ne voyais pas trop comment prendre autre chose 😉 Préparation en 5 minutes chrono (pour de vrai).

box-cuisine-les-commis

les-commis-paris-9


box-cuisiner-les-commis

lescommis-paris-9

lescommis-paris9

 

les-commis-paris9


les-commis-avis

les-commis-paris9-recette

les-commis
avis-recette-les-commis-paris9

avis-les-commis-paris9

 
C’est combien ?

Plat = 12,5 €/pers

Entrée + Plat ou Plat + Dessert = 17 €/pers

Entrée + Plat + Dessert = 20 €/pers.

 

Mon avis ?

Je ne cuisine pas, je ne sais pas cuisiner, je préfère manger les plats de ceux qui savent sublimer les produits, créer des unions inattendues et follement heureuses 🙂 Mon niveau cuisine est donc au ras des pâquerettes.

J’ai suivi scrupuleusement les instructions et c’est de loin le meilleur repas que j’ai cuisiné. Les produits sont de qualité, ça se sent tout de suite. Difficile de trouver et de savoir où trouver de la mizuna ou des feuilles de shiso dans son quartier (ou même ailleurs). J’ai apprécié que l’ensemble des ingrédients soit fourni dans le colis.

La promesse est tenue, après une heure en cuisine, on sort des plats qui ont du goût et de la gueule. Le full menu vaut amplement les 20€. Un très bon plan pour une soirée où l’on veut bien manger sans sortir, où l’on veut se la jouer apprenti cuisto ou pour un cadeau (fêtes des mères et des pères par exemple ;)).

 

 

Les Commis

51 Avenue Trudaine, 75009 Paris – 01 48 74 83 14

Ouvert du mardi au samedi de 11h à 22h

www.lescommis.com

www.facebook.com/Lescommis

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

Written By
More from Anaïs Lerma

Poulet Poulette // Street food // Montparnasse

FacebookTwitterPinterestJe guettais l’ouverture de ce spot plusieurs mois avant son ouverture. C’est-à-dire...
Read More

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *