Man’ouché, galette libanaise au zaatar

by

Chez man’ouché, on peut venir pour des sandwichs pitas et des mezzes mais c’est surtout pour un man’ouché que la file d’attente s’allonge dès 12h. Le man’ouché est une galette traditionnelle libanaise. À base de farine de blé et pétrie à la main, elle est cuite sur un four artisanal, à ciel ouvert : un saj. On la déguste dans sa version la plus simple mais non moins délicieuse, garnie de zaatar. Le zaatar se compose de thym, de sumac et de graines de sésame.

Dans nos assiettes ?

ZAATAR HOMMOS EXTRA : thym, graines de sésame, huile d’olive, sumac, hommos, tomates, menthe, olives.

LAH’MÉ BAJINE FROMAGE EXTRA : viande hâchée de boeuf mélangée aux tomates et oignons, fromage au choix (halloumi), tomates, menthe, olives

manouche-galette-libanaise-rue-rambuteau-2

C’est combien ?

Man’ouché au zataar : 4,50€. Selon la garniture de 4,50 à 7,50€.

Mon avis ?

Le spot qu’on devrait tous avoir en bas de chez soi pour bannir à jamais sandwichs pas frais et hot-dogs réchauffés. Le plaisir de voir sa man’ouché cuire sur le saj (le four ! vous suivez pas ou quoi ?), l’odeur du thym, la saveur du sud, les herbes fraîches et les petits prix, efficace et pas cher, c’est le man’ouché que je préfère…

Man’ouché

62 Rue Rambuteau, 75004 Paris

facebook.com/galettetraditionnellelibanaise

Ouvert tous les jours de 12h à 23h

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

No tags 0

Inaugurez les commentaires !

Un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *