Le Paris de… Le Grumeau

le-grumeau-blog-paris-restaurants

le-grumeau

J’ai voulu interviewer les deux gastro-plumes derrière le Grumeau car j’ai instantanément accroché avec leur blog : un nom de blog très sympa tout d’abord, de belles photos comme nous n’en faisons pas, deux plumes bien trempées et des critiques gourmandes de Paris à New-York loin du politiquement correct avec une catégorie « A fuir ».

– Le Grumeau c’est qui au juste ?

Le Grumeau est un blog de bonnes adresses gourmandes écrit à quatre mains, né entre Paris et New-York. Vous pourrez ainsi retrouver sur notre site des critiques de restaurants, de pâtisseries, de bars, de coffeeshops, et même d’hôtels, bref de tout ce qui fait les bonnes choses de la vie.

Le Grumeau c’est d’abord nous, Thomas et Alice, deux enfants des années 90 dopés aux émissions de Maïté. Nous nous sommes rencontrés sur les bancs de Sciences Po, perdus de vue puis retrouvés autour de notre passion commune, la bonne bouffe.

– Trois mots qui définissent votre Paris

Embouteillé, coquin et gourmand.

– Plutôt rive gauche ou rive droite ?

On se bat entre deux saints : Saint-Germain-des-Prés et Saint-Honoré, où l’on habite respectivement l’un et l’autre.

– Le truc que vous détestez chez voss compatriotes parisiens ?

Les pseudos branchés qui se prennent pour des hipsters.

– Le truc que vous adorez chez vos compatriotes parisiens ?

Leur regard ahuri quand on sort un appareil photo au restaurant.

– Ce qui vous ferait quitter Paris ?

Qu’on nous propose d’emménager avec Francois Damiens sur une île déserte.

Photo du Paris-Brest de Jacques Genin par le Grumeau
Photo du Paris-Brest de Jacques Genin par le Grumeau

– Ce qui vous fait rester à Paris ?

Le Paris-Brest de Jacques Génin.

– La personnalité féminine qui incarne le mieux la parisienne ?

Alice, la seconde moitié du Grumeau.

– Quel est votre quartier préféré ?

On adore le Palais Royal et ses abords, c’est un des plus beaux endroits de Paris, autant pour faire de longues balades en hiver que pour prendre le soleil aux beaux jours. Les boutiques sont pointues et les perspectives toujours superbes. Malheureusement les adresses gourmandes sont rares, mais on y ouvrira un jour notre propre échoppe !

– Vos boutiques préférées ?

Pour la déco, on aime La Boutique, (14 quai de la Mégisserie, 75001), son mobilier et ses accessoires industriels. Sinon on apprécie Flamant et Mis en Demeure, toujours au summum du chic.
Coté mode, elle va chez Iro, Helmut Lang et Diane Von Furstenberg. Lui est plutôt H&M et C&A (il lui faut faire des économies pour inviter mademoiselle au restaurant).
On aime aussi traîner à la libraire Gallimard (boulevard Raspail) et à la librairie Delamain (place du Palais Royal).

– Vos bons plans bouffes préférés (restos, commerces, bar…)

A l’heure de goûter on file rue de Turenne chez Jacques Génin.

bar-josephine
Photo du Bar Joséphine par le Grumeau

On aime particulièrement dîner au Neva (2 Rue de Berne, 75008), un des bistronomiques les plus convaincants de Paris. La nuit tombée, direction Joséphine (25 Rue Moret, 75011) pour des cocktails millimétrés et une ambiance feutrée.
Quand on est trop paresseux pour se faire à dîner on fonce à la Grande Epicerie ou à la Maison Pou (16, avenue des Ternes, 75017).

– Etre à Paris sans être à Paris, OÙ ÇA ?

A New-York bien sûr, où l’on a habité pendant trois ans : Dominique Ansel, un ancien de chez Fauchon qui fait le buzz avec son cronut. Il propose surtout les grands classiques de la boulangerie française, notamment un kouign-amann dément.

-Votre TO DO LIST parisienne si vous n’aviez plus qu’une semaine dans la capitale

  • Dévorer les viennoiseries de Bread and Roses (rue de Fleurus, 75006) au jardin du Luxembourg voisin.
  • Se perdre dans les allées du Louvre.
  • S’offrir un dîner gastronomique à 40€ au Chatomat (rue Victor Letalle, 75020).
  • Inviter François Hollande à dîner chez nous pour qu’il retrouve la banane.
  • Et puisqu’il ne nous reste qu’une semaine à vivre à Paris, autant vider notre compte en banque hein ! Alors on voudrait déguster une dernière fois les langoustines et croustillant de sésame à l’Ambroisie (9 place des Vosges, 75004).

Retrouvez le Grumeau

Le blog du Grumeau

> Le Grumeau sur Facebook

> Le Grumeau sur Twitter

> Le Grumeau sur Instagram

 

Comme toute parisienne qui se respecte, je rêve souvent de quitter Paris. Comme tous les parisiens, je reste et me plains car ça fait du bien et car j'<3 rien je suis parisien. Je reste aussi pour le chant de la baguette, pour ce petit japonais au bout de ma rue, pour ces adresses qui ouvrent chaque jour, pour une tartelette au citron, pour du fromage toujours au lait cru, pour un bibimbap dans le 15ème, un Tigre qui pleure dans le 13ème, pour un bar à vin dans le 2ème, pour cette nouvelle adresse de burger à la sauce chinoise. Pour les ponts, pour les ruelles, pour les épiceries, l'odeur des boulangeries, pour déambuler dans le 7ème observer ceux qui achètent leur PQ à la Grande Ep' et pour voir les boubous défiler à Barbès, pour un butter chicken Passage Brady et un parfait café latte rue de Babylone. Pour m'arrêter devant la Pagode, pour lécher les vitrines, pour se prendre pour une touriste, pour s'étonner à rêver d'y habiter…

Written By
More from Anaïs Lerma

Le Café Fauve

FacebookTwitterPinterestFauve Paris, c’est une salle d’exposition et de vente qui a vu...
Read More

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *